02 octobre 2008

Anniversaire (encore)

Un jour, j'ai créé mon blog comme j'aurais franchi la porte d'une maison, hésitant sur le seuil, le cœur battant dans l'attente de découvrir et de s'approprier peu à peu un nouvel espace. Depuis le 2 octobre 2004, la chronique des temps perdus est mon journal personnel mais pas intime, au contenu rédactionnel ressemblant à mes passions, à ma vie. Il recèle divers thèmes autour de l’instant présent ou du passé, avec pour unique pensée celle de servir ma mémoire, et de me rapprocher un peu plus, peut-être, de mes proches, famille, amis. La chronique des temps perdus est la "maison mère", celle où tout prend forme ; il faut parfois pousser quelques portes ou fouiller dans les tiroirs pour y découvrir, non pas des secrets, mais des témoignages d'instants, où, face à moi-même, à mes envies ou à mes doutes, à mes plaisirs ou à mes questionnements, je transcris quelques moments. Une maison. Des portes. Des tiroirs. Ici, je n'ai rien à perdre. Mais j'ai déjà gagné la confiance, et même l'amitié de quelques uns d'entre vous.

Mon bénévolat chez les Impromptus littéraires (je ne fais plus partie des administrateurs de ce site depuis quelques mois) m'a fait rencontrer de belles plumes, certaines n'avaient pas de blog, c'est ainsi que j'ai fabriqué un blog d'hôtes et leur ai offert une place Dans le Scriptorium. Certaines plumes se sont envolées, je pense à Au Clair de la Pierre car depuis plus d'un an, je n'ai jamais eu de nouvelles. La dernière venue est Danalyia, une plume inspirée ! Tout cela me comble, vraiment.

Pour toutes ces choses inspirantes, je crois que je vais rester encore un moment. Demain, j'attaque ma cinquième année de jiaco(*) !

(*) : jiaco : journal intime à ciel ouvert (cf Holly G.)