19 décembre 2010

Suggestion

Se connaît-on soi-même aussi bien que l’on suppose connaître les autres ? Je me le demande toujours quand on me suggère que je devrais plus penser à moi, à faire ce qui me plaît, vivre pour moi, pour une fois. J'ai pourtant l'impression de vivre pour moi, mais au fond, quand le sommeil reprend le dessus, que mon autre moi me montre un chemin à peine reconnaissable, je comprends que je suis peut-être trompée par mes sens, que l'endroit est peut-être à l'envers mais cela m'est égal, car je ne sais pas et je n'ai pas envie de me retrouver sans personne à servir.