13 mars 2011

Le rêve de l'éternel recommencement

A la caisse enregistreuse. Je déteste faire les courses. Après avoir consciencieusement rempli le charriot des éléments de ma liste, je débarrasse sur le tapis roulant. Le temps de me détourner pour récupérer au fond du caddie le dernier objet, j'aperçois la caissière qui me regarde avec un drôle d'air. Elle me demande où sont mes achats. Je tends mes mains vers le tapis roulant  et pointe l'index vers un tapis complétement vide. La personne derrière moi râle impatiemment en me demandant d'avancer, déjà ses produits commencent à arriver à ma hauteur. Je panique. Je m'affole. Mais ils étaient là mes achats, quelqu'un a bien vu ce que je viens de décharger non ? Ce n'est pas possible que tout ait disparu en une seconde. La sueur me coule sur le front, les oreilles. Je menace, je crie, je m'effondre, mon coeur s'emballe tandis que je me vois contrainte de repartir dans le magasin refaire les courses, encore.

Je me réveille avec le sentiment désagréable de m'être fait avoir. Au coeur du sommeil, surgissent parfois d'étranges histoires qui ressemblent à des morceaux de vie bien réels, mais impossible à identifier clairement.