10 juin 2011

Le matin j'écris

Depuis que je ne pars plus "au travail" le matin, j'ai pris un rythme qui, s'il n'est pas toujours identique, a de fortes répétitions. Par exemple, j'apprécie d'écrire chaque matin. Je n'écris pas vraiment, plutôt, je tapote sur mon clavier ; ce n'est pas une écriture manuelle, disons une écriture visuelle. C'est une sorte d'hygiène, une manière de se réveiller, j'aime beaucoup ces moments où je me sens vraiment libre d'avoir le temps, de faire ce qui me plait. C'est un luxe dont je suis bien consciente. Ecrire me donne une grande satisfaction à voir les idées prendre forme.