21 août 2011

Notebook

J'ai écris autant que possible tu vois, le carnet sur le ventre et le bic dans la bouche. J'ai résumé les jours comme des courbes. Soient les inconnues, les paramètres, les constantes, tracer la fonction. C'est toujours une surprise devant la ligne asymptote. J'ai calculé autant que possible toutes les solutions et n'en ai pas trouvé. Manquait certainement une donnée. Reçue trop tard. J'ai lu aussi longtemps que possible tu sais. Les yeux ont fini par me brûler et je ne m'en souciais pas. Tout me brûlait à m'en mordre l'intérieur de la bouche. La matrice alignait ses portes commutatives. J'étais au piège comme un papillon dans la lumière. Combien de temps. Tracer la droite du temps. Je me battais les ailes comme un ange déchu. Faire le produit scalaire et dessiner l'anneau. Fusion. Rendre la copie et écraser le talon.