15 octobre 2011

2-Une semaine de bonté (l'eau)

DEUXIEME JOUR

Quelque chose vibre, pigmente mon oreille interne d'un flux immobile et apaisant. Cela ressemble à la pluie qui passe dans le caniveau, charriant les résidus du monde dans une cavité d'ombres et d'odeurs souterraines comblée d'un mélange de cellules fraîches sur le point de mourir et d'autres, décomposées au point de n'avoir plus aucune couleur. Deuxième jour. Quelque chose vibre, et s'agglutine autour comme des fauves rassemblés au bord d'un lac. Je sens le rouge mais c'est une illusion, juste le souvenir d'un cirque, masques et poudres camouflant la peau comme une carapace. L'eau semble dissoudre le chaos qui affleure à tout instant, ici, tout est soudain plus calme, moins inquiétant.
Denis Collette