29 novembre 2011

J'écume

L'unique ascenseur de l'immeuble est momentanément hors d'usage. Je prends connaissance de cette tuile en arrivant dans le hall d'entrée. Ce n'est pas pour m'arranger : je reviens des courses et tiens deux lourds sacs au bout des bras sans compter mon sac à dos dans lequel j'ai fourré le maximum ; tout cela commence à peser sur ma colonne. Je me sens exténuée et pour me donner du courage pendant la montée, je n'arrête pas de songer à ce que je vais faire une fois passé le seuil de la porte, quelque chose que je retiens depuis trop longtemps à tel point que l'envie me taraude à m'en faire baver. Soudain une ombre repousse ma joie au fond de ma conscience : en avais-je mis au frais ?
Car, je dois bien l'avouer, je déteste la bière tiède.
texte écrit en 2006 pour "Paroles plurielles" (Coumarine) avec l'incipit "L'unique ascenseur de l'immeuble est momentanément hors d'usage."