07 janvier 2012

7-Le fantôme de la bibliothèque - La longue plage du temps

Il me semble entendre un petit souffle qui dormait en mon cœur, il me murmure qu'il est l'heure d'avancer dans une autre lumière, qu'il est temps de m'enrouler pour vérifier si mes ailleurs sont aussi enviables que mes rêves intimes et formidables. Je n'ai pas peur, je suppose que c'est là une conviction humaine et déjà je ne suis plus qu'une cicatrice dans le tissu de mon ancienne essence, une ondulation interminable. Les abeilles se taisent, les fruits pourrissent lentement, un bourdonnement me recouvre comme un cocon. Il faisait bon rester un peu dans l’antre des histoires, survivre un peu au temps qui passe et croire que la durée n’existe plus. Je suis prêt à partir et j’attends mon vaisseau sur la longue plage du temps.
Eric Beddows