01 janvier 2012

LE PREMIER GESTE DU MATIN

Le premier geste du matin consiste à me préparer un bon café que j'aime boire en lisant. Je sais qu'il ne faut pas faire plusieurs choses à la fois, cependant il n'y a pas pour moi de meilleur moment de la journée que celui de contempler la petite surface liquide et noire qui tremble et qui ne reflète rien. J'aime le vide de cette sensation où tout est possible, tout est à écrire. J'aime cette odeur grillée et suave. J'aime boire mon café au calme, si possible dehors, à la fraîche, sous ma varangue. Il a plu cette nuit de nouvelle année et la température baissée de quelques degrés est vraiment très agréable. Je ne peux m'empêcher de songer à tous ces instants où j'ai bu un café sans passion, sans émotions particulières, sans m'en rendre compte, par habitude. Des litres et des litres d'un breuvage plus ou moins brûlant et insipide. Je pense que je serai de nouveau un jour dans cette situation, par commodité ou par ennui. C'est d'ailleurs cette pensée qui me fait apprécier d'autant plus ce moment d'exception que je prends chaque matin.