19 août 2012

MANQUE-T-ON AUX ABSENTS ?

Manque-t-on aux absents autant qu'ils nous manquent ? Je me pose cette question, et bien que j'ai une petite idée de la réponse, je ne pense pas détenir une simple vérité. Alors, je suis obligée d'examiner les faits. Les absents me manquent partout, quand je mange, quand je me promène, quand je regarde un film. Je pense à eux et, souvent, je leur dis, je leur écris, je les rassure en quelques sorte : "je suis toujours là, égale à moi-même, confiante. Certains absents me répondent et c'est comme s'ils étaient avec moi ; ce ne sont pas vraiment des absents, seulement des êtres chers qu'on ne rencontre pas à cause de la distance qui nous séparent mais qui sont là, bien présents. Il y a aussi des absents qui ne répondent rien, jamais ; des jours, des semaines, des mois, des années. A ce demander si j'existe encore pour eux. A se demander pourquoi je retiens encore le fil. Je me demande si je finirai par oublier ces absents qui me manquent si je lâche le fil.