23 mai 2016

Le tunnel Lynch (2)

Les premières réactions ne se firent remarquer que quelques secondes seulement après l'arrêt du moteur. Je dis "moteur" sans savoir s'il en existe un ou plusieurs sur ce genre de machine. Les trains m'ont pourtant toujours fascinée. Sans doute à cause de mes lectures d'enfance : chez ma grand-mère, qui s'était remariée plusieurs années après son veuvage avec un homme plus jeune et cheminot, il y avait pour seules lectures "La vie du rail" et "Jours de France ". A chaque fois que je restais chez elle avec ma petite sœur, nous ne devions pas trop remuer, pas faire de bruit : tonton A. dormait. Il avait, vu son métier, des horaires "décalés" comme il est coutume d'appeler le rythme de ceux qui se couchent ou se lèvent tard - mais qui travaillent (pas les nantis qui dépensent l'argent que d'autres ont gagné).
A suivre