13 juin 2016

Le tunnel Lynch (5)

Je n'arrivais plus à me concentrer sur ma musique. Mon voisin qui lisait un roman ferma la couverture après avoir corné la page en cours ; je pus déchiffrer le titre avant qu'il ne range le volume dans son sac. Autour de nous, des gens qui ne se seraient pas adressé la parole en temps normal se mettaient en frais de discours plus ou moins affirmatifs sur les causes de cet arrêt soudain au début d'un tunnel habituellement sans histoire. J'écoutais distraitement, certaine qu'aucune de leur explication ne me serait utile. J'avais déjà vécu cet instant et le fait de m'en souvenir me remplit d'un malaise impossible à surmonter. J'eus beau expulser méthodiquement l'air de mon ventre, mon coeur battait très fort. Je ne savais plus si mon trouble venait de la situation impromptue de l'arrêt de notre train ou de l'accélération des battements de mon coeur.
A suivre