14 août 2016

Je vous retrouve

Je vous retrouve après une heure après un an. Je tape ton nom dans ma paume et je profite enfin de cette chaise vide pour m’asseoir à côté de toi. Tu as les yeux fermés mais tu souris, sans doute à faire ce rêve en miroir dans lequel tu te reposes. Je te retrouve et tu ne vois rien d'autre que ces souvenirs cendrés enfouis dans la brume électrique des archives, photographies délimitées par un cadre blanc et à leur dos quelques dates et endroits surprenants écrits au futur ; tu n'as jamais été bon ni en grammaire, ni en vitesse.

Tu abandonnes les casques, les cuirs, les ventouses, les aiguilles, tu jettes tout dans le panier qui ira aux encombrants, c'est pratique ils passent chaque premier jeudi du mois et c'est après-demain. Tu mettras un tabouret sous le panier pour qu'il ne se balance pas sous les pieds nus des gamins désœuvrés. Tu es tellement raisonnable lorsqu'il ne s'agit pas de donner des rendez-vous ou des promesses. Je tape ton nom dans ma paume et la piqûre habituelle revient anesthésier mes phalanges, heureusement il me reste tes bras.