12 septembre 2016

Le tunnel Lynch (18)

Bien que ralentie notre vitesse aurait dû nous faire rejoindre la prochaine station, cependant nous avancions toujours dans le tunnel en clair-obscur, le ronronnement du wagon ressemblait au sommeil d'une bête qui glissait sans fin, portant dans son ventre sa pêche miraculeuse comme la baleine de Pinocchio. Étrangement, je n'avais pas peur, j'observais mes compagnons dont certains commencèrent à s'agiter sur leur siège, incertains de la conduite à tenir. Je me mis à parier sur celle ou celui qui parlerait le premier, qui serait le premier à s’insurger contre le tunnel qui, après nous avoir stoppé durant quelques minutes à son entrée, ne nous laissait plus sortir.

A suivre