Moorim school (2016)

FEUILLETON


Deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années intègrent un mystérieux institut "Moorim school" qui enseigne les arts martiaux (honnêteté, confiance dans le groupe, etc...) afin d'éduquer les élèves du monde entier à protéger la paix dans le monde. Construit dans la forêt, l'école est uniquement visible et accessible lorsque le directeur en lève le sceau de protection magique. Le jour où les deux hommes arrivent, le sceau n'a pourtant pas été levé : c'est donc l'oeuvre de l'un d'entre-eux.

Yoon Si Woo est une star de la chanson, chanteur principal et compositeur du célèbre groupe Mobius. Lors d'une représentation sur scène, une poutre d'éclairage lui tombe dessus mais il parvient à ralentir la chute grâce à une puissante énergie, la scène est observée par Hwang Sun-ah, une des ses fans, en fait la fille du directeur de l'école Moorim, et décelant en lui un grand pouvoir non maitrisé, elle l'invite à s'y rendre quelques temps afin qu'il y soigne ses terribles acouphènes.
Wang Chi Ang est le fils que Kang Baek-ji à eu de sa liaison hors mariage avec un puissant magnat chinois, ce dernier impose à son fils d'intégrer l'école s'il veut être son héritier, en échange, il accepte de faire venir sa mère à Shanghai.
Les deux jeunes hommes rencontrent également Shim Soon-duk, une jeune fille qui, pour subvenir aux besoins de sa famille, fait des petits boulots d'appoint en livrant le poulet frit.
Tandis que Chi Ang tombe immédiatement amoureux de Shim Soon-duk, cette dernière s'intéresse à Si Woo, qui dévelope peu à peu son don du Gi Chae Sool qui permet d'éviter les coups rien qu'en repoussant par la volonté son ennemi.
Le directeur de l'institut Moorim est aussi le détenteur d'un objet fort convoité par une secte qui désire retrouver cette clef qui donne accès à un grand pouvoir, le Cheon Ui Joo. Pour récupérer le clef, 18 ans auparavant, la secte n'a pas hésiter à attaquer la famille qui en était la protectrice, tuant la mère, blessant grièvement le père, et livrant les deux petits enfants à leur destin. 18 après, le père se réveille de son long coma.

Je me suis surprise à regarder par curiosité le premier épisode et, contre toute attente, je n'en ai plus décroché !
Les points forts : l'histoire fantastique originale mais il ne faut pas garder de trop près le scénario léger léger ! Nos 4 héros adorables. Des acteurs non coréens qui parlent trop bien le coréen, je les adore !!! très bonne musique qui colle bien aux scènes
Les points faibles : un scénario tout de même un peu superficiel : je ne vois pas vraiment comment les élèves qui décident eux même de leurs cours vont se débrouiller dans la vie, à part Shim Soon-duk qui a vraiment une énergie à revendre (je l'aime bien cette actrice !), les autres sont un peu mou du genou.
Seo Ye-ji dans le rôle de Shim Soon-duk
Une bonne petite série assez sympathique à découvrir.

- Une série réalisée par Lee So-yon
- durée : 16 épisodes d'1 h
- vu en coréen (sous titré français)
- Les rôles sont tenus par :
  • Lee Hyun-woo : Yun Shi-woo, le chanteur
  • Seo Ye-ji : Shim Soon-duk, la jeune fille pauvre
  • Lee Hong-bin :Wang Chi-ang, l'héritier
  • Jung Yoo-jin : Hwang Sun-ah, la fille du directeur de l'institut Moorim
  • Shin Hyun-Joon : Hwang Moo-song, le directeur
  • Hwang In-young : Kang Baek-ji, la mère de Chi-ang
  • Daniel Lindemann : Daniel, d'orgine allemande, prof d'Hapkido
  • Sam Okyere : Sam, d'origine ghanéenne, assure la sécurité de l'école