22 avril 2011

Année 48

pas vraiment, disons plutôt l'année où, venant d'avoir mes 47 ans, je me promène sur la corde des 48, histoire de se dire déjà mais comme tout le monde le sait, on a tendance à ne plus compter les fils à partir d'un certain âge, on les emmêle.

Et puis, c'est assez plaisant les anniversaires, ce jour là, j'essaye de ne pas faire de corvées, je me fais inviter au restaurant, je profite sournoisement de la chose, envisage du Champagne sans modération même si je tiendrai ma promesse de bien me tenir.

Tout le monde est présent à ma fête intérieure, tous ceux qui pensent à moi, et ceux à qui je pense même s'ils m'ont peut-être oubliée, qu'importe, le souvenir est plus fort que la raison.



J'ai eu promesse de santé et de bonheur, j'ai reçu de France de nombreux messages, lettres, cadeau-surprise qui m'ont beaucoup touchée (de ma famille, de mes amies, merci Alice, Virginie) et je viens juste de recevoir, alors que le livre n'est sorti que le 20 avril en France, le dernier Ogawa cadeau de la part de ma chère Céline, et d'autres présents sont en route je le sais)


L'année 48 commence bien.