31 décembre 2017

[Feuilleton] Please Come Back, Mister - 2016 (Corée du Sud)


résumé

Deux hommes, Kim Yeong Su, un père de famille qui travaille énormément dans le rayon mode d'un grand magasin et un ancien mafieux devenu chef d'un restaurant, décèdent et se retrouvent en partance pour l'au-delà mais ils ne l'entendent pas ainsi. Tandis que l'un se réincarne dans le corps de l'héritier du grand magasin où il s'est épuisé, l'autre se retrouve dans le corps de Hong Nan, une magnifique jeune femme. Tout en cherchant à se venger de ceux qui ont causé leur mort, ils vont également découvrir leur lien de parenté.  

mon avis

Une série très drôle que j'ai hésité à regarder parce que je ne suis généralement pas convaincue par les histoires de réincarnation mais très honnêtement c'est la meilleure série que j'ai pu voir cette année, même si elle date de l'année dernière. A voir de toute urgence !
  • Please Come Back, Mister [돌아와요 아저씨]
  • une série de 2016 vu en coréen (sous-titré en anglais)
  • 16 épisodes d'1h
  • Réalisateur : Sin Yun Seob
  • avec :
    • Rain (Hae Jun, l'héritier du grand magasin) et Kim In Gwon (Kim Yeong Su, le responsable "mode")
    • Oh Yeon Seo (Hong Nan) et Kim Su Ro (Han Gi Tak, l'ancien mafieux)
    • Lee Min Jeong (Sin Da Hy, l'épouse de Yeong Su)
#réincarnation #héritage #humour

    ★★☆☆

    27 décembre 2017

    [Feuilleton] Hospital Ship - 2017 (Corée du Sud)

    résumé

    Trois jeunes docteurs (un médecin traditionnel, un médecin occidental et un dentiste) embarquent à bord d'un bateau-hôpital qui sillonne entre le continent et les îles au large de la Corée. Ils y font l'équivalent du service militaire car ils ne sont pas payés pour ce travail qui est pris en charge par l'état. Ils sont rejoints par une chirurgienne qui désire couper les ponts avec son travail à l'hôpital (son mentor s'est attribué la réussite d'une opération qu'elle a effectuée).

    mon avis

    Une série très intéressante pour découvrir autre chose que les histoires de chabeol (héritiers de conglomérat) et de Séoul. Il y a tout de même quelques personnes peu recommandables (médecins véreux qui veulent toujours faire du profit) mais surtout beaucoup de chaleur et de sentiments positifs. Le rythme est un peu trop lent à mon goût surtout sur 40 épisodes, je pense que les histoires auraient mérité un peu plus de synthèse dans l'écriture, de même, les scénaristes auraient pu nous épargner des triangles amoureux sans grand intérêt.
    • Hospital Ship [병원선]
    • une série de 2017 vu en coréen (sous-titré en anglais)
    • 40 épisodes de 30 mn
    • Réalisateur : Park Jae Beom
    • avec Ha Ji Won (Song Eun Jae, la chirurgienne), Kang Min Hyeok (docteur Gwak Hyeon) et Lee Seo Won (Kim Jae Geol, l'acupuncteur)
    • #médecine #acupuncture  Kim In Sik (Cha Jun Yeong, le dentiste)

    ★★☆☆☆

    [Film] - Neko Zamurai - 2014 (Japon)

    résumé

    Madarame Kyutaro est un rōnin, un samouraï reconnu mais qui n'a plus de maître, il voudrait se mettre au service d'un seigneur mais il est à chaque fois reconduit à la porte. Il vit loin de sa femme et de sa fille, dans un village où il subsiste en réalisant de menus travaux comme des ombrelles en papier. Un jour, des émissaires viennent lui demander de tuer un chat blanc nommé "Tamanojoh" car ce dernier aurait pris possession de son maître qui en est devenu complètement gaga. Madarame accepte mais décide de garder le chat.

    mon avis

    Film qui s'intercale entre les deux saisons de "Neko Samouraï" :
    où l'on retrouve l'humour de l'excellent Kazuki Kitamura dans le rôle du bougonnant samouraï au coeur tendre qui élève en secret un chat blanc sensé porter malheur. A ne pas manquer !
    • Neko Zamurai [猫侍]
    • un film de 2014 vu en japonais (sous-titré en anglais)
    • 1h40
    • Réalisateur : Yoshitaka Yamaguchi
    • avec Kazuki Kitamura (Kyutaro Madarame)
    • #chat #enlèvement #vengeance #action #sabre

    ★★★☆☆

    [Feuilleton] While You Were Sleeping - 2017 (Corée du Sud)


    résumé

    Trois jeunes gens ont la capacité de rêver les drames qui vont les affecter les uns les autres et tentent d'éviter que leur cauchemars se réalisent.

    mon avis

    J'ai bien aimé cette romance fantastique qui met en scène trois jeunes gens qui se sont sauvé la vie, et qui, depuis, font des rêves prémonitoires qui leur permettent de voir les catastrophes qui vont leur arriver afin de leur permettre de tenter de les éviter. Il n'y a pas de temps mort, tout est bien expliqué, les mystères sont correctement révélés, et l'histoire d'amour est tout à fait romantique. 
    Vraiment original et joué par des acteurs : Lee Jong Suk et Suzy que j'aime beaucoup !
    • While You Were Sleeping [당신이 잠든 사이에]
    • une série de 2017 vu en coréen (sous-titré en anglais)
    • 32 épisodes de 30 mn
    • Réalisateur : Oh Chung Hwan
    • avec Lee Jong Suk (le procureur), Suzy, Lee Sang Yeob (le policier)
    • #rêves prémonitoires #traumatisme #vengeance #amour

    ★★★☆☆

    [Feuilleton] - Because This Is My First Life - 2017 (Corée du Sud)

    résumé

    Une jeune femme cherche un logement car elle ne veut plus vivre avec son frère et sa belle-soeur mais elle n'a pas assez d'argent pour se payer un appartement seule. Elle accepte donc une colocation  chez un homme, propriétaire d'un très bel appartement, mais pour lequel il s'efforce d'économiser, ne sortant que rarement. Il lui propose un contrat de mariage de 2 ans : pour lui, cela lui évitera d'être tout le temps harcelé par ses parents qui souhaitent qu'il se marie et elle aura un très bel endroit pour vivre contre un modeste loyer et quelques tâches ménagères comme nourrir le chat ou trier les poubelles.

    mon avis

    Série très drôle mettant un scène un homme désabusé par l'amour, limite autiste, vivant replié sur lui-même et ne s'intéressant qu'à son chat, qui rencontre une jeune femme douce et auprès de laquelle il va apprendre à aimer. C'est frais, agréable. On y découvre, encore une fois, le thème de la famille (l'héritage des garçons toujours favorisés par rapport aux filles), la difficulté de se loger. Bons acteurs.
    • Because This Is My First Life [청년경찰]
    • une série de 2017 vu en coréen (sous-titré en anglais)
    • 16 épisodes 1h10
    • Réalisateur : Park Jun Hwa
    • avec Lee Min Ki (Se Hee) et Jung So Min (Ji Ho)
    • #amour #mariage #habitat #travail #famille

    ★★☆☆☆

    [Film] - Midnight Runners - 2017 (Corée du Sud)


    résumé

    Deux étudiants à l'école de police assistent impuissants à l'enlèvement d'une jeune fille qu'ils avaient l'intention de draguer et se mettent en devoir de la retrouver. Sachant qu'une femme qui disparaît à le plus de chance d'être retrouvée vivante dans les 7 heures qui suivent sa disparition, ils cherchent par tous les moyens à retrouver son identité et sa trace, et n'hésitent pas à braver les dangereux criminels qui la retiennent en otage.

    mon avis

    Film très dynamique et intéressant, l'humour n'est pas absent de ce drame qui traite du trafic de femmes que des criminels enlèvent, droguent pour qu'elles produisent de nombreuses ovules, avant de les livrer à des chirurgiens peu scrupuleux qui les opèrent afin de prélever les ovules qui seront juteusement revendus à des couples stériles. Histoire basée sur des faits réels.
    • Midnight Runners [청년경찰]
    • un film de 2017 vu en coréen (sous-titré en anglais)
    • 1h50
    • Réalisateur : Kim Joo Hwan
    • avec Park Seo Jun et Kang Ha Neul.
    • #police #enlèvement #trafic d'organes #action

    ★★★☆☆

    01 octobre 2017

    [Film] North korean guys - 2003 (Corée du Sud)


    Trois marins nord-coréens font naufrage depuis leur frêle embarcation suite à un typhon ; tandis que l'un d'eux est repêché à bord du navire (de combat), les deux autres, un officier et son matelot, se réveillent échoués sur une plage bondée de Corée du sud. Dans le même temps, deux policiers de Séoul envoyés incognito à la recherche de Na Ra, la fille fugueuse du chef de la police arrivent au bord de mer. Les deux marins nord-coréens cherchent à passer inaperçus en attendant de pouvoir rentrer chez eux mais ils n'ont pas d'argent et leurs vêtements sont trop voyants. Les deux policiers décident de se fondre dans la foule afin de surprendre la fugitive accompagnée de deux amies. Ils se font alors déposséder de leur maillot de bain à peine arrivés dans l'eau et n'osent plus ressortir tous nus. Les deux nord-coréens de leur côté (qui sont les coupables du vols de maillots de bain) cherchent à rejoindre la Corée du Nord et se faisant, croisent la route de Na Ra qui se prend d'affection pour eux et tente de leur venir en aide.


    Un film désopilant qui a peut-être un peu vieilli mais qui aborde de façon comique les préjugés qu'ont les coréens du nord vis à vis de la Corée du sud (et inversement). Je ne peux en dire plus mais ce film est une véritable comédie "comme dans le temps" et qui n'a pas besoin de grossièreté pour susciter le rire. On y apprend entre autre que les coréens du nord appellent leur pays "Joson" (조선 ) et qu'ils appellent la Corée du Sud "Hangouk (한국). Bien entendu, la séparation des deux Corée est quelque chose de tragique mais le film traite de la dimension sociale et humaine : la nourriture, les vêtements et cela donne lieu à d'amusants quiproquo.

    North korean guys (동해물과 백두산이). Un film de An Jin Wu (1h435) avec Jeong Jun Ho (l'officier nord-coréen), Gong Hyeong Jin (son matelot), Ryu Hyeon Gyeong (Na-Ra).

    ★★☆☆☆

    [Film] Spellbound - 2011 (Corée du Sud)


    Un fils de chabeol a monté une compagnie de magie. Un soir, il remarque dans l'assistance une jeune femme qui l'intrigue et lui propose de faire partie du spectacle. Cette dernière a survécu à un accident de bus scolaire dans lequel sa meilleure amie est morte ; depuis, elle a la capacité de voir les fantômes et en particulier celui de son amie qui ne la quitte plus. Bien qu'elle refuse habituellement toute socialisation, ayant même demandé à sa famille d'émigrer, elle accepte le travail et devient l'assistante de Jo-Gu sur scène, et se rapproche de lui car elle découvre que le jeune homme semble être capable de voir des fantômes et donc de la comprendre.

    J'ai bien aimé cette romance sur fond d'esprits "frappeurs" qui évoque avec humour le drame d'avoir perdu des êtres chers et leur capacité à ne partir dans l'au-delà que lorsqu'ils sont accompli ce qu'ils pensent être leur devoir. Je dois dire que j'aime bien l'actrice qui joue également dans Personal taste et Bad guys always die : elle a vraiment du talent. 

    Spellbound (ou "Chilling Romance" 오싹한 연애) un film de Hwang In Ho (1h55) avec Son Ye Jin (la femme qui voit les fantômes) et Lee Min Ki (Ma Jo Gu, le magicien). Vu en coréen sous-titré en anglais

    ★★☆☆☆

    17 septembre 2017

    [Film] Steal My Heart - 2013 (Corée du Sud)

    Lee Ho-Tae, un jeune policier profiler est sur le point de faire tomber un tueur en série lorsque celui-ci est écrasé par une mystérieuse jeune femme qui réalise sous les yeux des policiers un délit de fuite (hit and run). En cherchant à la retrouver, Ho-Tae découvre que la femme n'est autre que Yoon Jin-Sook, son seul et premier amour, rencontré 10 ans et qui a disparu de sa vie sans un mot. Jin-Sook est maintenant une experte de haut vol coupable de nombreuses arnaques ; la police étant à ses trousses, Ho-Tae décide la cacher dans son appartement.

    Une comédie légère très drôle avec des acteurs adorables. A voir !

    Steal My Heart (Attrape-moi : 캐치미) un film de Lee Hyeon Jong (1h55) avec Joo Won (Lee Ho-Tae, le policer) et Kim Ah Jung (Yoon Jin-Sook, son amie) 

    [Film] One Day - 2017 (Corée du Sud)

    Gang-Soo, un assureur qui a perdu sa femme, reprend du service sur le terrain après une période de dépression et doit enquêter à l’hôpital sur le cas de Mi So, une patiente aveugle qui est dans le coma et qui a été victime d'un accident de la route. Or celle-ci est désormais capable de quitter son corps et à recouvrer la vue. Il est cependant le seul à la voir et elle lui demande de l'aider car sans lui, elle n'ose pas franchir les limites de l'hôpital. En cherchant les circonstances de l'accident, Gang-Soo va révéler peu à peu le drame de Mi-So abandonnée par sa mère à cause de son handicap dès sa naissance.

    Très beau film coréen qui traite encore une fois des problèmes de société avec l'argent, la famille, l'importance du paraître et la difficulté pour les plus faibles (les moins riches) à survivre dans la société actuelle. Kim Nam-Gil incarne bien le veuf complètement dépassé lorsqu'il découvre qu'il est capable de voir un fantôme. Un film émouvant mais également très drôle avec les scènes où il interagit avec Mi-So alors qu'elle reste invisible pour les autres personnes.

    A voir !

    One Day (어느날) un film de Lee Yoon-Ki  avec Kim Nam-Gil (Gang-Soo) et Chun Woo-Hee (Mi-So, la jeune femme aveugle).

    ★★☆☆☆

    [Film] Okja - 2017 (Corée du Sud)


    Dans une société future où la nourriture vient à manquer, la compagnie Mirando Corporation a l'idée de confier 26 animaux d'un nouveau genre à des éleveurs par-delà le monde pour une durée de 10 ans au terme desquels le plus bel animal des 26 sera récompensé. En Corée du Sud, Mija, une petite fille de 10 ans vit avec son grand-père dans les montagnes et se promène toujours accompagnée d'Okja, son cochon géant. Un jour, une équipe de tournage arrive avec les membres de la Mirando Corporation qui déclarent qu'Okja a gagné le premier prix. Tandis que Mija est partie faire un tour, Okja est emmenée à Séoul où elle doit être embarquée pour l'Amérique. Lorsque Mija découvre l'absence de sa seule compagne, elle décide de la rejoindre, de la libérer et de la ramener avec elle.

    Très joli film écologique et poétique sur la société de consommation, parfois très drôle mais également très émouvant. Mija est aidée par un commando d'activistes du Front de Libération Animale qui ont choisi de dénoncer la manipulation de la Mirando Corporation qui, sous prétexte d'avoir découvert un nouvel animal élevé dans un milieu protégé et naturel, projette de mettre sur le marché de la viande de ces animaux génétiquement modifiés. On suit avec ferveur la ténacité de la jeune Mija qui veut à tout prix récupérer son animal de compagnie qui est pour elle avant tout, une véritable amie.


    Okja (옥자). Un film de 2017 réalisé par Bong Joon-ho (2 h) avec Ahn Seo-hyeon (Mija) et Tilda Swinton (Lucy & Nancy Mirando, les dirigeantes de la compagnie).
    Vue en coréen sous-titré anglais
    #fable écologique #coreedusud #surconsommation #viande


    ★★★★☆

    [Nouvelle] Novecento : Pianiste - Alessandro Baricco - 1994 (Italie)

    Né pendant une traversée de migrants en Amérique en 1900 et abandonné par sa mère, un enfant est caché par l'équipage et grandit sous la protection d'un trompettiste. Nommé "Danny Boodmann T.D. Lemon" et surnommé Novecento, du nom de ce début de siècle, l'enfant se montre peu à peu doué pour la musique et donne au fil des années des spectacles à bord du paquebot qui est devenu sa demeure. Sa virtuosité est telle que sa réputation est bientôt connue de tous, et que les professionnels cherchent à rencontrer ce prodigue.

    Cet enfant-là; il a commencé par lui donner le sien : Danny Boodmann. La seule vanité qu'il se soit jamais accordée. puis il a ajouté T.D.Lemon, exactement comme c'était marqué sur la boîte en carton, parce qu'il disait que ça faisait bien d'avoir des lettres au milieu de son nom : " Tous les avocats, ils en ont", confirma Burty Bum, un machiniste qui avait fait de la prison grâce à un avocat qui s'appelait John P.T.K. Wonder. (p.26) 

    J'ai lu ce texte pendant les vacances cet été car j'avais acheté peu avant le coffret de Baricco vendu chez Folio (j'ai également lu "Soie"). Très joli texte plein de poésie mais que j'ai trouvé un peu trop dramatique, on aurait pu imaginer que le pianiste finit par gagner la terre, sa terre promise, car on a du mal à imaginer passer 30 ans sur un bateau sans jamais en descendre. L'invraisemblance de ce destin hors du commun m'a agacée et si la fin avait été moins sensationnelle (et invraisemblable), j'aurais trouvé  ce récit très bien.

    Novecento : Pianiste (Novecento. Un monologo) sorti en 1994 et traduit de l'italien par Françoise Brun en 1997. 71 pages

    ★★☆☆☆

    19 août 2017

    [JIACO] Se préparer à la rentrée

    Chez Bureau Vallée
    Dans 2 semaines c'est la rentrée des classes. Si, lorsque j'étais enfant, ce moment était pour moi une source d'émotions intenses avec la joie d'avoir des affaires neuves (des cahiers Clairefontaine !), un nouveau stylo-plume (Waterman ou Parker !), ce n'est pas du tout la même chose aujourd’hui avec mes enfants, plus exactement mon fils car ma fille fait désormais des rentées "étudiantes" et chacun se débrouille il n'y a pas de "liste".

    Mon fils donc, ne se passionne pas pour ce genre de petits plaisirs : pour lui un matériel est un matériel et il ne ressent aucun intérêt à être présent pour faire ses achats.

    Ce matin, j'ai fait le point de ce qu'il manquait pour aborder la rentrée avec la liste donnée par la plupart des professeurs. En réalité, d'une année à l'autre, je ne rachète pas grand chose au final : des cahiers (avec une couverture plastifiée qui fait office de protège-cahier : je trouve cela génial !), des feuilles, des bâtons de colle, un agenda. Sac, trousses, crayons de couleurs, feutres, peintures, classeurs pochettes transparentes, etc... sont généralement réutilisés.

    Flâner dans les rayons du magasin (je vais chez Bureau Vallée, j'adore ces magasins et il y en a deux dans ma région) est assez agréable : l'odeur un peu plastifiée de tous ces matériels, les couleurs, tout est assez tentant j'avoue. Mais je reste raisonnable car si je écoutais j'achèterai les feutres Paper♥ mate de toutes les couleurs alors que j'en ai déjà quelques uns et que je n'ai aucune utilité à les utiliser ! mais ils sont si beaux ♥ !

    j'ai pas craqué mais j'adore ces feutres ♥ 
    Après la rentrée, il nous faudra "courir" pour acquérir des livres d'exercices ou d'éducation civique, j'avoue que j'apprécie moyennement car je trouve ce genre de livres-cahier inutiles ou en tout cas on peut très bien éduquer les enfants sans eux ou mieux encore : l'école n'a qu'à prévoir la commande pour tout le monde ce serait plus simple. Pour ma part, j'ai opté depuis quelques années les commandes de livres post-rentrée sur Amazon car c'est aussi rapide que de se rendre en ville et de poireauter derrière les autres parents après une grosse journée de travail (ça me tue !).

    J'en ai eu aujourd'hui pour 27.35€ pour la rentrée de mon fils en 3ème. Mon mari et moi en avons profité pour acheter des fournitures pour notre travail ce qui a augmenté la facture mais au global, nous sommes relativement raisonnables et prévoyants pour avoir l'essentiel pour bien commencer la rentrée des classes et nous éviter du stress inutile.

    09 août 2017

    [Roman] Soie - Alessandro Baricco - 1996 (Italie)


    Dans les années 1860, Hervé Joncour un jeune homme promis à une carrière militaire accepte de choisir le métier d'importateur de vers à soie que lui propose Baldabiou, un homme d'affaires cultivé et énigmatique, dans le but de les revendre aux usines du village qui la fabriqueront. Lorsque les vers importés d'Afrique sont victimes d'une maladie contagieuse, Baldabiou convainc Joncour de se rendre au Japon où l'île, sanctuarisée par 200 ans d'isolement, produit à coup sûr des vers à soie sains. Au Japon, il est accueilli par le seigneur Hara Kei et une jeune fille qui semble être sa maîtresse et qui ne quitte pas l'étranger du regard.
    A Lavilledieu, la vie filait simplement, réglée par une méthodique normalité. Hervé Joncour la laissa glisser sur lui pendant quarante et un jours. Le quarante-deuxième, il capitula, ouvrit un tiroir de sa malle de voyage, en sorti une carte du Japon, la déplia, et prit la petite feuille qu'il y avait cachée, des mois plus tôt. Quelques idéogrammes dessinés l'un en dessous de l'autre. Encre noire. Il s'assit à son bureau, et resta longtemps à la regarder. (p.58)
    Très court roman lu d'une traite et emprunt d'une belle poésie mais que j'ai trouvé assez superficiel. Je n'ai pas vraiment adhéré à la profondeur des personnages qui avaient pourtant un fort potentiel dramatique. Les différents voyages du commerçant-aventurier entre France et Japon sont évoqués par des paragraphes identiques qui jettent leur motif lancinant comme une psalmodie. La femme japonaise réussit à troubler le frenchie avec un battement de cils, je n'ai pas trouvé cela d'un érotisme foudroyant ; reste la fin comme un épilogue "coup de poing" qui justifie à lui seul je pense le succès de ce roman qui a miraculeusement fait l'objet d'une adaptation cinématographique (non vue) avec un scénario de départ si mince.

    Petite déception pour une histoire qui ressemble à celle de Léon Roches, qui fut un important homme d'affaires envoyé en 1864 pour promouvoir au Japon les intérêts français en importation de vers à soie à la suite de l'épidémie et qui est traitée ici trop superficiellement à mon goût même si le style de l'auteur est très agréable et facile à lire.


    Soie (Seta) sorti en 1996 et traduit en Français en 1997.
    Roman de 135 pages traduit de l'italien par Françoise Brun




    Pour en savoir plus sur les vers à soie

    07 août 2017

    [Film] Confidential Assignment - 2017 (Corée du Sud)


    Im Chul-Ryung, un officier de la police des affaires spéciales en Corée du Nord intervient dans une usine où est fabriquée de la fausse monnaie mais se retrouve pris au piège et toute son équipe est assassinée par Cha Ki-Sung, son supérieur, qui s'enfuit avec les matrices de reproduction. Chul-Ryung est alors envoyé en mission en Corée du Sud pour coopérer avec la police de Séoul dans le but officiel d'arrêter le traître mais avec le seconde mission de remettre la main sur les plaques et les rapporter en Corée du Nord. Il fait équipe avec Kang Jin-Tae qui de son côté est chargé de le surveiller.

    Un film vraiment très intéressant pour la façon dont est vue la Corée du Nord pour la Corée du Sud. Un bon film d'action qui propose également de l'humour grâce au tandem formé par les deux policiers que tout oppose ou presque. Je découvre Hyeon Bin dont je n'avais encore vu aucune production et je confirme ce qui est dit de lui : il est bon acteur (et semble indestructible avec tous ses muscles !).

    Confidential Assignment, un film de 2017 réalisé par Kim Sung-Hoon (2 h) avec Hyun-Bin (le policier nord-coréen), Yu Hae-Jin (Jin-Tae le policier de Séoul), Kim Ju-Hyeok (le traitre nord-coréen), Jang Young-Nam (Park So-Yeon, l'épouse de Jin-Tae), Yoona (la soeur de So-Yeon) et Park Min-Ha (la fille de Jin-Tae et So-Yeon).

    #action #coreedunord #humour #vengeance

    06 août 2017

    [Roman] Foyer Sainte-Lucie pour jeunes filles élevées par les loups - Karen RUSSELL - 2006


    1. Obsédante Olivia
    Sur une île deux frères partent inlassablement chaque nuit à la recherche de leur petite soeur disparue dans la mer deux ans auparavant.

    2. Le camp de sommeil Z.Z. pour dormeurs perturbés
    Des jeunes enfants sont placés dans un camp de rééducation spécialisé pour leur faire récupérer un sommeil normal et sont affectés dans chalets en fonction de leur symptômes. 

    3. Notes d'un astronome amateur sur la délinquance estivale
    Un jeune astronome amateur se remémore la période où sa famille avait intégré une caravane en route vers de nouvelles terres, tandis que les chariots des autre famille étaient tiré par des bœufs, le sien était tiré par son père, un Minotaure.

    4. Lady Yeti et le Palais des Neiges Artificielles
    Deux jeunes garçons pénètrent illicitement dans une patinoire, qui, le soir venu, se transforme en boîte de nuit pour adultes qui s'adonnent à toutes turpitudes à l'abri des regards dans le blizzard artificiel.

    5. La cité des conques
    Sur une île faite de coquillages géants, une jeune fille s'égare et se retrouve prisonnière d'une conque en compagnie du gardien venu à sa recherche.

    6. Le grand large
    Des vieillards habitent sur des bateaux abandonnés et reçoivent la visite de jeunes délinquants en phase de réinsertion avec la société.

    7. Rapport d'enquête occurrence n° 00/422
    Chaque année, de jeunes garçons sont envoyés dans la montagne en avion pour y chanter et déclencher une avalanche qui fait la joie des parents restés en bas. Cette année là, le pilote s'écrase et ses 3 passagers doivent être secourus.

    8. Foyer Sainte Lucie  pour jeunes filles élevées par les loups 
    Les enfants de loup-garou sont éduqués afin de pouvoir vivre dans le monde des hommes, les filles fréquentent le foyer Sainte Lucie mais certaines adaptations réussissent moins bien que les autres.

    Je ne vois pas en quoi c'est une chance. Moi, j'aurais aimé naître avec une tête colossale de taureau - la plus grosse possible. les gens se comportent comme si ma normalité apparente était tout aussi étrange, voire encore plus suspecte. (p.109)

    Très belle surprise que ce roman trouvé par hasard dans le coin livres en français d'une supérette de Majorque, tandis que je cherchais une nouvelle lecture, ayant achevé les livres que j'avais emportés dans mes valises. Une prose très intéressante et poétique, qui narre des histoires dans un monde parallèle à celui que nous connaissons, peuplés d'êtres fantastiques et obéissant à des règles sociales extravagantes ou exubérantes.
    Karen Russell a vraiment une belle écriture. Le "Bowl-a-bed hotel" fait des apparitions dans la moitié des histoires, pourtant rien d'autre ne les relient, comme un fil rouge énigmatique. Les thèmes principaux restent l'enfance, le passage au monde adulte et les craintes ressenties. L'eau joue également un rôle prépondérant dans la majorité des récits, comme un vaisseau capable de transporter l'enfant d'un monde à l'autre.

    A lire !

    Foyer Sainte-Lucie pour jeunes filles élevées par les loups par  Karen Russel (265 pages) sorti en 2006 sous le titre original : "St Lucy's Home for Girls Raised by Wolves".
    Edité en 2014 en français, traduction de Valérie MALFOY.

    [Nouvelles] Les exploits d'Edward Holmes - Jean d'Aillon - 2017 (France)

    Le chanoine à la lèvre tordue - 111 pages

    Paris 1421. Un chanoine de la Sainte-Chapelle, responsable de la garde du trésor de la royauté, est découvert assassiné sur une berge derrière Notre-Dame. Edward Holmes et son fidèle ami Gower Watson enquêtent sur la demande du chancelier de Notre-Dame qui souhaite éviter le scandale dans cette période tourmentée qu'est la régence après la mort du roi Charles VI. Les deux anglais vont mettent à jour un trafic de commerce de pièces provenant du trésor de la Sainte-Chapelle qui sont ensuite remplacés par des faux, illustrant l’extrême pauvreté dans laquelle se trouvent la plupart des habitants de Paris.

    Cinq médailles d'argent - 158 pages

    Décembre 1422. Un groupe de parisiens souhaitant le retour de Charles (qui deviendra Charles VII sept ans plus tard qui s'est autoproclamé roi de France à la mort de son père en octobre mais qui s'est réfugié à Tours) qu'ils considèrent comme le véritable héritier du royaume, arborent tous une médaille d'argent en guise de reconnaissance. Mais bientôt ceux-ci sont victimes d'accidents ou de meurtres et la découverte des médailles d'argent sur les corps intrigue le prévôt de Paris qui demande une fois de plus au clerc anglais Edward Holmes d'enquêter pour déjouer le complot qui se trame.

    L’escarboucle de Marco Polo - 158

    Faisant partie du trésor royal, l’escarboucle qui devait être montée sur le diadème de la future duchesse de Bedford lors de son mariage est dérobée. Un témoin désigne Marie de Savoisy, une dame de compagnie de la reine Isabeau de Bavière comme étant la voleuse. Alors que le témoin est retrouvé mort, le prévôt demande à Holmes de débrouiller cette affaire qui semble un coup monté pour nuire à la pauvre de Savoisy.

    Vous l'ignorez peut-être, mais nos prébendes sont versées avec une grande irrégularité. Or, tout devient très cher à Paris : la nourriture, le vin, les vêtements, les fourrures, le bois de chauffage. Quand je parlais à Jacotin de mes difficultés financières, il se moquait. lui semblait ne manquer de rien. Un jour, il me dit qu'il ne comprenait pas comment je pouvais être dépourvu d'argent alors que j'étais entouré de tant de richesses. (p.119)


    Trois enquêtes policières menées tambour battant par un clerc anglais Edward Holmes et son fidèle ami archer Gower Watson, le tout dans le contexte tourmenté de le guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons. C'est passionnant, bien écrit, on révise ou on apprend de manière beaucoup plus intéressante l'histoire de France de cette époque que personne ne voudrait revivre !

    Les exploits d'Edward Holmes. Un recueil de trois nouvelles sortie en 2017 aux éditions 10/18.

    Partir avec un projet vivant dans le coeur

    Je suis en vacances avec un projet vivant dans le coeur. Pour cette raison il m'est difficile et sans doute impossible de ne pas être tourmentée car de nombreux obstacles ne sont pas encore franchis et de nombreuses sollicitations restent sans réponse dans le projet sur lequel je travaille en ce moment. J'essaie de relativiser mais il me m'est pas facile de passer outre les multiples piqûres de rappel qui titillent mon cerveau comme autant de poinçons de torture. Je me réveille chaque nuit à la suit d'un rêve insolite qui ne mentionne aucune piste satisfaisante et qui au contraire sème le trouble dans mon esprit. Ces constantes inquiétudes me surmènent vers le chemin de la folie douce. Je sombre dans les vapeurs illicites. Je tombe dans les abîmes infinis où se jettent les méandres de mes réflexions.

    05 août 2017

    [Film] Love 911 - 2012 (Corée du Sud)

    Aux urgences, Mi Su fait un mauvais diagnostique sur une femme couverte de bleus et accompagnée par son mari au comportement assez violent qu'elle et sa collègue soupçonnent de maltraitance. Cette femme est en fait peu de temps après victime d'un malaise cardiaque et les pompiers appelés sur place sont violentés, notamment Kang Il, par le mari furieux de voir son épouse dans le coma alors qu'elle sort juste de l'hôpital où son problème aurait dû être détecté. Le mari porte plainte contre l'hôpital pour le mauvais diagnostique et, devant la menace de voir sa cliente suspendue pour une durée d'au moins 3 ans, l'avocate de Mi Su lui suggère de faire en sorte que le mari soit à son tour accusé de violence pour avoir donné un coup de poing dans le visage du pompier.
    Mi Su tente de convaincre Kang Il le pompier molesté, mais celui-ci ne veut rien entendre et lui explique même qu'elle doit payer pour son erreur. Mises en dispo, Mi Su et sa collègue Ha-Yoon, s'engagent comme médecins volontaires dans la compagnie de pompiers où travaille Kang Il. Mi Su compte bien l'amadouer avec ses charmes.

    Un gentil petit film coréen qui, pour une fois, met en scène le monde des pompiers (il me semble que c'est la première fois que je regarde une oeuvre -film ou série coréenne - qui traite de ce thème sur la centaine que j'ai vu jusqu'ici).
    On y retrouve tout l'aspect du système coréen très friand des dépôts de plaintes qui peuvent tout ruiner : réputation ou richesse.
    L'histoire reste émouvante, ce n'est pas non plus une héroïne sans coeur qui ne cherche qu'à sauver sa peau mais c'est plutôt l'histoire d'une femme en rédemption qui croise la route d'un veuf qui a perdu sa femme alors qu'il était lui-même en train de sauver des vies.
    C'est donc un film sur l'importance de la vie, d'aimer et de chérir nos êtres chers tant qu'ils sont là, profiter des bons moments.
    A voir !

    Love 911 (반창꼬 : banchangkko) un film d'une durée de 2h de 2012 réalisé par  Jeong Gi Hun, vu en langue coréenne (sous-titres anglais).

    Acteurs principaux : Go Su (Kang Il, le pompier) et Han Hyo Ju (Mi Su, le docteur)

    #comédie #drame #romance

    [Film] Bad Guys Always Die - 2015 (Corée du Sud)

    Sur l'île de Jeju (Corée du Sud) où il est en vacances avec deux amis et son petit frère spécialement venus depuis la Chine pour faire un peu de tourisme, Qiang Zi, un chinois qui réside à Busan depuis 10 ans où il enseigne le chinois dans une école, se retrouve embarqué bien malgré lui, ainsi que ses  3 compagnons dans une dangereuse poursuite meurtrière sur fond de réglement de compte suite à un détournement d'argent et un kidnapping. Tout commence lorsque les 4 hommes viennent en aide à Ji Yeon, une jeune femme victime d'un accident qu'ils trouvent inconsciente au volant de sa voiture et qu'ils prennent en charge pour l'emmener à l'hôpital. Ce qu'ils ignore c'est que celle-ci est prête à tout pour sauver sa nièce du kidnappeur.
    Très bon film d'action, le meilleur que j'ai vu cette année ! avec beaucoup d'humour malgré les nombreuses morts laissées par le tueur à gages à la poursuite de Ji Yeon.
    J'ai retrouvé Son Ye Jin, l'actrice pétulante qui jouait le rôle de Gae In dans Personal Taste, l'un des premiers drama que j'ai vu lorsque j'ai commencé à regarder des films en coréens en 2015.
    Magnifiques paysages de l'île de Jeju que j'espère visiter un jour !

    Bad Guys Always Die (나쁜놈은 반드시 죽는다) un film de 2015 réalisé par Sun Hao, vu en langue chinoise et coréenne (sous-titres anglais) d'une durée d'1h45

    Acteurs principaux : Son Ye Jin (Ji Yeon), Wilson Chen (Qiang Zi, le professeur de chinois)

    #action #comédie #suspense

    02 août 2017

    [Roman] L'équipage - Joseph KESSEL - 1923 (France)

    Herbillon, un jeune observateur est affecté dans une escadrille proche de Jonchery (dans la Marne). Après avoir fait ses adieux à ses parents, puis à sa maîtresse, une femme mariée qui préfère garder l'anonymat et lui dit s'appeler Denise, le jeune homme de 20 ans prend le train qui le rapproche du front. Il intègre alors l'escadrille commandée par le capitaine Gabriel Thélis, puis est appairé avec un nouveau pilote qui arrive à l'escadrille : le lieutenant Maury dont il devient progressivement l'ami. Au départ, le jeune aviateur est très fier de son travail loin des tranchées et prend à coeur sa mission d'observation, puis il se sent peu à peu honteux d'avoir éprouvé ces sentiments lorsque les premiers camarades meurent et prend conscience de la fragilité de leur vaisseau aérien comme de celle de leur corps. Lors d'une permission il découvre que sa maîtresse n'est autre que l'épouse de son ami dont il est l'équipier.


    En cette période où l'on commémore les as de la première guerre mondiale j'ai eu envie de lire ce roman qui m'a été recommandé ; il n'est plus en vente en librairie mais je l'ai trouvé grâce à internet et j'ai reçu un exemplaire certes vieilli mais datant de 1924 !

    On suit avec bienveillance cette jeune recrue qui rejoint l'escadrille où il deviendra le coéquipier du mari de sa maîtresse sans le savoir. On découvre la vie des aviateurs militaires de la première heure, confiant aveuglément leur vie à une machine de fer et de papier tandis que le commandement et les précurseurs de l'aéronautique continuaient à inventer l'avion parfait et avaient une idée en tête : prouver le rôle primordial que pouvaient jouer les aéroplanes dans la conduite des avancées terrestres au cours de la bataille de la Marne.
    A l'escadrille se succèdent les journées d'attente durant le mauvais temps, les journées de combat au dessus de la Marne, les défaites, les blessures, les disparitions, les victoires.
    Egalement les jeux d'argent pour passer le temps en dépensant sa fortune.

    Très belle histoire d'engagement d'hommes "têtes brûlées" sur fond d'une histoire d'adultère que je n'ai pas trouvé convaincante car des choses inexpliquées m'interpellent : comment faisaient les deux amants pour se retrouver si lui ne connaissait pas le vrai prénom, nom et adresse de son amante ? Lui écrivait-il poste restante ? L'histoire ne le dit pas. Si le portrait des deux protagonistes est intéressant ainsi que le rapport qu'ils entretiennent dans le non-dit, celui de l'épouse est pour le moins gâché : on ne peut lui trouver aucune excuse.

    La vie à l'escadron me semble assez véridique et relate tout un autre rythme que celui décrit dans les tranchées et que l'on découvre par exemple dans les carnets de guerre de Louis Pergaud ou encore dans le formidable voyage au bout de la nuit de Céline.
    Un Letord
    J'ai trouvé décevant que le roman manque de précisions sur le type d'avions qui équipaient l'escadrille et qui étaient des Sopwith 1A2 et des Letord à cette époque du roman bien qu'elle ne soit pas spécifiée comme si l'auteur avait sciemment laissé flou le repère temporel, ou même qu'on ne sache pas exactement le nom de leur escadrille, bien que des indices soient suggérés. L'escadrille était la C 9 et deviendra la SOP39 ("SOP" en référence aux avions Sopwith) puis la SAL39 (avec les avions Salmson 2A2).

    Un indice dans un extrait du livre :

    Il se laissait cahoter sans mélancolie. Si l’expérience avait taraudé ses illusions héroïques, elle les avait remplacé par un sentiment de sécurité qui n'allait point sans douceur. A la gare de Joinchery l'attendait la voiture de marquée du lapin blanc, totem de l'escadrille. (page 156)

    Le capitaine escadrille est le 3ème debout en partant de la gauche
    (photo SHD)

    Un roman à redécouvrir sur l'aventure de ces pionniers des airs et chevaliers du ciel !

    L'équipage de Joseph Kessel, roman de 241 pages écrit en 1923 paru en 1924 aux éditions Gallimard.

    18 juillet 2017

    [Feuilleton] My Sassy Girl - 2017 (Corée du Sud)


    A l'époque Joseon, le très sérieux et impassible professeur Gyeon connu pour être le "trésor national de Joseon" revient du royaume de Chine où il vient de passer ces dernières années. Il croise la route d'une jeune femme ivre qu'il installe dans une chambre d'hôtel pour la nuit afin de la mettre à l'abri. Il ne tarde pas à comprendre qu'elle est en réalité la princesse Hye-Myeong, bien connue pour ses frasques et ses bêtises au grand désespoir du roi. Peu à peu les deux jeunes gens tombent amoureux tandis que la princesse cherche à comprendre ce qui est arrivé à sa mère, chassée du palais il y a 10 ans alors que Woo Gyeon qui a perdu la mémoire dans sa jeunesse cherche à aider la jeune femme à trouver la vérité.


    Joie de retrouver ma période préférée pour les kdrama : Joseon est pour moi une période très inspirante où les femmes avaient, parfois, la capacité de vivre par elles-mêmes !

    Ici il est question de secrets de famille, de manipulation, de crimes, d'amitié, d'amour, de fidélité, sans oublier un humour constant vraiment jouissif (ah ! les titres des romans dans la boutique-librairie : "Men over flowers", "Descendant of the sun" ou encore "The lover from the star" qui rappellent les plus gros succès des dramas coréens.
    Très bons acteurs, superbes paysages et costumes. J'ai bien aimé !


    My Sassy Girl
    . Feuilleton coréen en 32 épisodes de 30 mn réalisé par Oh Jin Seok avec Joo Won (l'érudit), Oh Yeon-Seo (la princesse Hye-Myeong). Vu en coréen, sous-titré anglais 

    [Roman] La végétarienne - Han KANG - 2007 (Corée du Sud)

    Yeong-Hye (Yŏnghye en français) décide du jour au lendemain d'arrêter de manger de la viande après avoir fait un rêve brutal et sanglant qui l'a profondément choquée. Elle sombre progressivement dans une sorte de refus des besoins du corps humain au point de s'imaginer qu'elle est devenue un arbre.

    La Végétarienne (point de vue du mari qui décrit la transformation de son épouse, 53 pages)
    • Une femme sombre lentement dans la folie après avoir fait un rêve qui lui fait avoir en horreur la nourriture animale. Tout débute lorsqu'elle vide le réfrigérateur de ses viandes et autres produits animaux devant son mari médusé. Elle maigrit considérablement, au point que son mari très inquiet est obligé d'en faire part à sa belle-famille qui n'est pas plus efficace pour la faire renoncer à son nouveau régime végétarien. Pire même : forcée d'avaler un morceau de viande, Yŏnghye tente de se suicider. Internée, son mari la retrouve presque nue dans le jardin de l'hôpital.
    La tache mongolique (point de vue de son beau-frère, 69 pages)
    • Peu de temps après, Jae, son beau-frère est obnubilé par une vision érotique qu'il a de sa belle-soeur et cherche à filmer la scène érotico-artistique qu'il a imaginée avec des acteurs inconnus pour finalement persuader celle-ci de tourner le film avec lui. Le lendemain, leur film est visionné par Inhye, l'épouse de Jae qui les fait enfermer tous les deux.

    Les Flammes des arbres (point de vue de sa soeur, 64 pages)
    • Quelques temps plus tard, Inhye rend visite à sa soeur à l'hôpital psychiatrique où le médecin lui explique qu'elle doit être transférée dans un service pour les anorexiques : Yŏnghye se prend pour un végétal et refuse de s'alimenter et n'accepte que de boire.

    La végétarienne. Un roman en 3 parties, sorti en Corée en 2007 et en France en 2015 aux éditions Le Serpent à Plumes, traduit du coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot.

    Toujours dans ma poursuite de la découverte de la littérature coréenne, j'ai lu ce livre en quelques jours. Je dois dire que Han KANG me fait penser à la version coréenne de Yoko Ogawa. De là à imaginer que cette auteur est une belle référence, il n'y a qu'un pas... qu'une page ! que je ne suis pas prête de finir de tourner ! 

    -Il n'y a pas de chemise repassée ?
    Pas de réponse. Fulminant, j'ai fourragé dans le panier à linge posé devant le salle de bain et j'en ai extrait la liquette que j'y avais jetée la veille. Heureusement, elle n'était pas trop froissée. J'ai posé une cravate autour de mon cou, comme une écharpe, j'ai enfilé mes chaussures, pris mon agenda et mon portefeuille. Ma femme, toujours dans la cuisine, restait invisible. Pour la première fois en cinq ans de mariage, je partais au travail sans qu'elle m'ait aidé et dit au revoir. (p.19)

    [JIACO] Roissy en rade


    Retour sur les conditions de circulation et surtout l'absence d'informations pour se rendre un soir du mois de juin à l'aéroport de Roissy "Charles de Gaule". Alors que j'avais prévu un maximum de 45 minutes pour rejoindre l'aéroport depuis ma banlieue sud-ouest de Paris un peu avant 22h, j'ai eu la désagréable surprise de constater que l'accès sur Paris depuis l'A12 était fermé ! Je passe par les villes de Rocquencourt jusqu'à Saint-Cloud en pensant rejoindre par le périphérique. Mais devinez ? Le périphérique était lui aussi fermé et ce, jusqu'à la porte Bagnolet (tout à l'est de Paris).
    clic pour agrandir

    Je suis donc obligée de passer dans Paris intra-muros et de naviguer à vue car mon GPS m'indique constamment de passer par le périphérique pour rejoindre l'A1. Trajet surréaliste dans de monstrueux bouchons partout où la voiture s'engage. Après de vaines tentatives pour nous repérer car tous les accès à l'A1 étaient fermés et qu'aucun panneau n'indiquait la déviation à suivre, mon époux a demandé à un taxi quel chemin suivre pour aller à Roissy. Le chauffeur nous a demandé de le suivre et on a fait une énorme boucle dans la campagne autour de Roissy, que jamais nous n'aurions trouvée par nous-même. Nous sommes arrivés à destination plus de 2h après être partis pour faire 60 km.

    Je ne dis pas "Merci" à la DDE -ou plutôt à l'organisme qui a repris les fonctions- car il n'y avait aucune signalisation ni information sur internet pour indiquer les fermetures ce soir-là : j'ai vérifié. A l'heure où l'on est hyper connecté et informé de choses futiles et inutiles : est-ce si difficile d'indiquer les coupures de voies ? surtout celles qui mènent à un aéroport : lieu fréquenté s'il en est. Tout le monde n'a pas l'application Waze sur son smartphone ou iPhone. Sur le mien, impossible d e l'installer car trop gourmande en espace de stockage. Après avoir retrouvé notre voyageuse qui venait tout juste d'arriver : son avion en provenance de Londres avait plus d'une heure de retard ! nous avons choisis de rentrer chez nous par l'ouest de Paris en suivant la francilienne. Epuisés. Il est 1h30 du matin.
    clic pour agrandir


    JIACO : Journal Intime A Ciel Ouvert - avec l'aimable autorisation de mon amie des Roses de Décembre

    26 juin 2017

    [Romans] Ecoute le chant du vent - Haruki MURAKAMI - 1979 (Japon)

    suivi de Flipper, 1973 - 1980


    Ecoute le chant du vent - 140 pages

    Un étudiant passe son temps avec un autre jeune surnommé "le Rat" dans un bar tenu par un chinois où ils boivent des bières et mangent des frites tout en philosophant sur la vie et l'amour et en écoutant des disques de rock américain. Un matin, il se retrouve allongé à côté d'une jeune femme qu'il a trouvé la veille saoule et sans connaissance et qu'il a ramenée chez elle ; elle le chasse. Peu de temps après, le narrateur la reconnaît à sa main à laquelle il manque le petit doigt, elle est vendeuse dans un magasin de disques. Le "Rat" est un jeune homme riche qui a coupé les ponts avec sa famille et qui a décidé d'abandonner ses études pour devenir écrivain.

    Le Rat continue d'écrire des romans. Chaque année à Noël, il m'en envoie plusieurs copies. L'an dernier, c'était l'histoire d'un cuisinier travaillant à la cafétéria d'un hôpital psychiatrique. Il y a deux ans, une comédie tirée des Frères Karamazov. Fidèle à ses habitudes, il n'y a jamais de scène de sexe et aucun des personnages ne meurt.
    La première page, en papier japonais, porte toujours la mention :
    "Happy birthday", et puis "White Christmas".
    Parce que mon anniversaire est le 24 décembre. (p.145)

    Flipper, 1973 - 172 pages

    Le même personnage travaille désormais en freelance avec un associé dans la traduction de petits textes. Perdu dans ses souvenirs, il se met en tête de retrouver un flipper, le Spaceship avec lequel il a fait de nombreuses parties.

    Tu ne vas pas faire une partie ? demanda-t-elle.
    Non, répondis-je.
    Pourquoi ?
    Mon meilleur score, c'était 165 000 points. Tu t'en souviens ?
    Bien sûr que oui. C'était aussi mon meilleur score.
    Je ne veux pas le trahir.
    Elle ne répondit rien. Seules ses dix lampes bonus continuèrent à clignoter. Je fumais ma cigarette en fixant mes pieds. (p.309)


    Parus respectivement en 1979 et 1980, le lectorat français découvre les deux premières romans de Haruki MURAKAMI en 2016 avec les éditions Belfond ; l'auteur indique dans la préface son rapport à l'écriture et comment elle est venue s'incruster dans son quotidien. Dans les deux récits, l'auteur met en scène "le rat", qui n'est peut-être qu'un autre lui-même, étrange et paradoxal. Le "rat" apparaît encore dans le titre suivant "La chasse au mouton sauvage" (1982) formant ainsi une trilogie littéraire. Murakami est l'un de mes auteurs préférés, son style est pour une moi une source de bienfaits ! Introspections et évidences se succèdent au fil des pages, on se reconnaît forcément.

    Écoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973 de Haruki Murakami, romans sortis en français en 2016, traduit du japonais par Hélène Morita, éditions Belfond.

    24 juin 2017

    [Film] Alien : Covenant - 2017 (USA)



    Le vaisseau COVENANT (alliance, contrat) navigue dans l'espace vers la lointaine planète Origae-6 avec à son bord Walter, un androïde chargé de veiller sur l'équipage constitué d'une quinzaine de personnes, 2000 colons et un millier d'embryons humains mis en  en hibernation. Après une importante avarie technique, le vaisseau capte un signal provenant d'une planète non enregistrée plus proche qu'Origae-6 et propice à une colonisation. Décision est prise de se dérouter légèrement pour prendre le temps d'explorer la planète. Tandis que le vaisseau reste en orbite, une navette atterrit et les explorateurs découvrent que le message audio provient du vaisseau spatial de l'expédition Prometheus survenue dix ans plus tôt et dont on n'avait jamais eu de nouvelles. Peu à peu les membres de l'expédition sont victimes des organismes vivant sur la planète tout en découvrant ce qui est arrivé au professeur Shaw et à son androïde.



    C'est tout à fait la suite des aventures du PROMETHEUS, et nous retrouvons le mystérieux androïde David qui s'était enfui avec le docteur Shaw (Naomi Rapace) sur la planète où se déroule une grande partie du film (et ses hécatombes). David surgit alors que l'équipage est déjà fort décimé et les emmène dans son refuge où les survivants ne vont pas tarder à découvrir les étranges expériences auxquelles David s'est adonné. Sans surprise, nous retrouvons avec bonheurhorreur les petites et grosses bêbêtes qui s'en prennent invariablement aux humains. J'aimerai bien que les prochains films usent d'un peu plus de suspens et de stratégie. Très beaux effets spéciaux mais  un scénario complètement foireux !

    Alien : Covenant. Film anglo-américain de 2017 par Ridley Scott avec Michael Fassbender (les androïdes David et Walter), Katherine Waterston (Daniels, qui prend le commandement de l’équipage).

    02 juin 2017

    [Film] Wonderful Nightmare - 2015 (Corée du Sud)

    Une avocate efficace mais peu sympathique se retrouve au "paradis" à la suite d'un accident de voiture où les employés lui avouent qu'il y a eu une erreur et que ce n'est pas son heure. Son corps est dans le coma, mais avant de pouvoir le réintégrer il y a un délai d'attente qu'elle va devoir passer dans le corps d'une mère de famille durant un mois avec interdiction absolue d'interférer avec son ancienne vie (comme retourner dans son vrai appartement).
    Elle accepte mais est vite dépassée par les événements lorsqu'elle découvre son mari, ses deux enfants et l'appartement minable dans lequel ils vivent alors qu'elle est habituée au luxe.

    Comment résister à un film avec Uhm Jung Hwa (Seducing M.Perfect - 2006, A Witch's love - 2014) et Song Seung Heon (Saimdang - 2017) ? J'ai apprécié cette comédie romantique et fantastique qui met en scène une intransigeante avocate dans la peau d'une mère de famille dont l'époux fonctionnaire gagne tout juste de quoi les faire vivre dans un modeste appartement avec leurs deux enfants.
    On rit de la situation car justement la pauvre avocate n'est pas à la noce ! instaurant immédiatement la "chambre à part" avec son sexy mari qui ne comprend plus rien, mais on est également touché car elle ne peut pas dire que la femme qui est épouse et mère va réellement mourir tandis qu'elle va réintégrer son corps au bout d'une mois.
    Très beau film sur le destin et la façon d'accomplir sa vie.

    Wonderful Nightmare. Film coréen de 2015 réalisé par Kang Hyo-Jin avec Uhm Jung Hwa (Yeon Wu) et Song Seung Heon (Seong Hwan, son "mari"), Seo Sin Ae (sa "fille") et Jeong Ji Hun (son "fils"). Durée 2h05.

    [Roman] Revenir à Lisbonne - Patrice JEAN - 2016 (France)

    © Betty Huang

    Gilles, un professeur d'histoire revêt une salopette de maçon pour aider un ami à s'installer et décide d'endosser le rôle de l'ouvrier en bâtiment devant les invités qui arrivent pour la crémaillère le jour même. C'est ainsi qu'il fait connaissance avec Armande, qui travaille dans une galerie d'art et qui tombe sous son charme uniquement parce qu'elle est intéressé par son état d'ouvrier, ce qui, dit-elle, la change des intellectuels. Gilles, qui veut séduire Armande (comprenez : coucher avec elle) n'ose pas lui révéler la vérité et ils entament une liaison. Lorsque Armande lui avoue qu'elle est mariée, Gilles est dépité et s'invente une épouse en la personne d'une portugaise avec laquelle il a été pris en photo lors d'un voyage touristique plusieurs années auparavant. Fatigué de vivre dans les mensonges avec une Armande qui refuse de comprendre la vérité qu'il lui a finalement pourtant avoué, Gilles décide de partir pour Lisbonne à la recherche de son "épouse" avec pour seul indice son nom et son métier qu'elle lui avait donné plus de 10 ans afin qu'il lui envoie un exemplaire de leur photo.

    Il commençait à ressentir de la fatigue et alla s'asseoir sur une chaise, à l'écart des invités, à côté d'un bassin où une Vénus de Milo de pacotille se mirait. Il étira ses bras en grimaçant de bien-être, puis il ferma les yeux quelques secondes afin de récupérer l'énergie dissipée. Quand il les rouvrit, la belle brune se tenait face à lui et elle souriait. "Je ne vous dérange pas, demanda-t-elle sans perdre son sourire, vous devez être fatigué ?
    -Pas le moins du monde...je me repose...je suis assis, répondit-il tout en appréciant la silhouette de la dame.
    -Vous faites un métier difficile...
    -Certainement...mais passionnant...
    -Je n'en doute pas... Moi qui suis ce qu'on appelle une intellectuelle, incapable de faire quoi que ce soit avec mes mains, les gens qui, eux, sont des artistes de la main, m'impressionnent...
    p.19


    Chaque livre a une histoire et concentre des promesses. Celui-ci, je l'ai choisi il y a deux semaines à la FNAC de la gare de l'Est avant de prendre mon train car je n'avais rien emporté à lire pour le week-end et je voulais un "petit livre" (pas un "pavé"). Après de longues hésitations devant les titres et lecture des avis éventuels au dos des couverture je me suis enthousiasmée sur ce bouquin prometteur et c'est pourquoi ma déception fut grande ! Je m'attendais effectivement à la parodie annoncée mais je n'ai pas du tout accroché aux personnages superficiels. Les premières pages donnent le change et j'ai souri, mais au bout de deux chapitres, mon intérêt était retombé comme un soufflet.
    Le récit manque d'homogénéité entre l'évolution de la séduction entre Gilles et Armande qui ne font même pas un beau couple car la relation est vraiment malsaine, et les petites leçons de morale sociale (nommées les "maximes") qui parsèment le livre ; cette rupture a pour moi un effet de lourdeur là où il aurait fallu trouvé un certain comique de situation pour dénoncer la difficulté d'être un couple durable dans un monde où finalement, personne ne sait vraiment rien sur l'autre. Le voyage lisboète de Gilles conçut comme un remède à son mal-être n'a rien de passionnant ni de dépaysant, et le pire c'est qu'il n'est pas plausible ! Je me suis ennuyée, et si je suis allée au bout du roman, c'est parce qu'il n'y a qu'une centaine de pages. 

    Revenir à Lisbonne roman sorti en 2016 aux éditions rue Fromentin. 130 pages

    21 mai 2017

    [Film] Cairo time - 2009 (Canada)

    Juliette, la cinquantaine, arrive au Caire pour retrouver Mark, son époux qui travaille dans la bande de Gaza pour une oeuvre humanitaire. Retardé pour aller à sa rencontre, celui-ci envoie Tareq, son vieil ami devenu patron d'un café, pour accueillir Juliette et l'emmener à son hôtel. Une fois seule et livrée à elle-même, Juliette cherche à passer le temps et faire un peu de tourisme en découvrant la ville, mais elle se rend compte qu'une femme blanche et seule est importunée. Tareq se propose pour l'accompagner dans quelques excursions. Ils sont même invités au mariage de la fille de l'ancienne fiancée de Tareq. Ils tombent peu à peu amoureux de leurs différences.

    Je viens de revoir ce très beau film que j'avais découvert en 2014. Une jolie romance entre un beau célibataire qui retrouve son grand amour de jeunesse, devenue veuve mais qui lui a brisé le coeur en épousant un autre homme, au même moment où il fait la connaissance de Juliette, l'épouse de son ami de longue date. Juliette, femme discrète, éditrice d'un magazine canadien concerné par des problèmes sociaux comme le travail des enfants, s'intéresse à cette ville du bout du monde où elle découvre la chaleur, mais aussi les trésors cachés des habitants. Très belle photo, belle musique, un superbe film. Regarder à nouveau ce film me rend nostalgique du Caire où je suis allée il y a 27 ans et où je pense que je ne retournerai jamais, alors que j'aurais tant voulu revoir cette incroyable ville où les voitures avancent au klaxon et tant de choses qu'à l'époque je n'avais pas eu le temps de visiter.

    Cairo Time. Un film canadien de 2009 de 1h30 réalisé par Ruba Nadda avec Patricia Clarkson (Juliette) - Alexander Siddig (Tareq) - Tom McCamus (Mark)
    Vu en anglais.
    ♥♥♥