Rechercher dans ce blog

02 mai 2021

[FEUILLETON] Le Jeune Wallander (2020)

L'histoire

A peine diplômé, Wallender enquête sur l'horrible assassinat d'un jeune de 17 ans devant une foule harangueuse de jeunes de banlieue (de Malmö) en train de filmer l'exécution avec leur portables. Crime raciste ? Wallander va mettre en action son savoir-faire et son savoir-être avec deux équipiers expérimentés : Hemberg et Rask.

Mon avis

Il n'est pas mal ce jeune Wallander ! Ceux qui me connaissent savent que j'ai une affection particulière pour l'auteur suédois Henning Mankell qui a inventé le personnage de cet inspecteur taciturne mais compétent. On peut lire les enquêtes du jeune Wallander dans le livre "La Faille souterraine et Autres Enquêtes" (Pyramiden, édité en 1999) avec Hembeg et Mona (sa future épouse). Bien que très glauque (mais pas autant que la série BRON), j'ai apprécié ce feuilleton tout en regrettant qu'il ne soit pas diffusé en suédois car j'aime beaucoup cette langue. J'aurai également souhaité une fin plus juste puisque les vilains s'en sortent. C'est presque rageant mais peut offrir l'avantage de donner une saison 2 que je ne bouderai certes pas.


 
  • 6 épisodes d'une heure environ sur Netflix
  • Kurt Wallander : Adam Pålsson
  • Richard Dillane : Hemberg
  • Leanne Best : Frida Rask
  • Ellise Chappell : Mona
  • 28 février 2021

    [SERIE] Tales from the Loop 2020


    La série "Tales from the Loop" est basée sur un livre de Simon Stålenhag dont il a également réalisé les illustrations. Chaque épisode se focalise sur l'un des habitants d'une petite ville, à proximité d'une étrange usine souterraine appelée le "Loop" où de nombreux habitants y ont un travail. Le mystère réside sur les expériences qui se déroulent dans le Loop et qui perturbent le temps (pas la pluie et le beau temps mais le temps qui passe). S'ensuit une succession de phénomènes improbables et fantastiques qui s'opèrent sur un personnage dont on découvre l'histoire (présente ou passée), et qui nous questionne sur la vie, la mort, les mondes parallèles, la puissance des croyances et de la pensée.

    J'ai bien aimé cette série en 8 épisodes dont le rythme assez lent permet d'assimiler toute la poésie qui se dégage. J'ai trouvé les épisodes assez inégaux en intérêt par rapport aux personnages dont certains m'ont moins touchés ; pour d'autres, j'étais en larmes.

    Une série à découvrir pour ses étrangetés, ses mises en scènes inspirées de certains tableaux de Simon Stalenhag.

     

    Réalisateur par Nathaniel Halpernff, avec Rebecca Hall

    Reprise du blog et autres digressions

    Ce journal de bord (blog) est à l'arrêt depuis plus de 6 mois pour cause d'absence de matériel informatique, en effet j'ai prêté mon ordinateur portable à mon fils et bien que je dispose d'une tablette, écrire un article est moins aisé sans clavier, du moins pour moi. Pourquoi reprendre l'écriture alors que tant d'influenceurs sont passés à instagram ou autres réseaux sociaux qui demandent quelques clics et parfois même aucune légende pour récolter des milliers de vues et de petits coeurs ? Sans doute parce que ce journal je l'ai voulu dès le début en 2004 avant tout pour garder une trace de moi-même, de mes lectures, mes films, et que je ne cherche pas la notoriété ou la reconnaissance de qui que ce soit. Je me reconnais dans ce moment d'isolement où les mots se fondent en images, face avec mon ressenti, mon envie de partage aussi. Je n'ai pas tellement évolué de ma ligne éditrice fondamentale de 2004 qui était au départ des petites notes du quotidien avec humour, du moins je l'ai voulu, et un peu de fiction car j'ai toujours aimé lire et écrire des histoires, surtout des nouvelles. 

    Je reprends ce journal avec pour projet des résumés de mes découvertes, j'en ai beaucoup à rattraper, mais aussi quelques notes personnelles et, pourquoi pas une publication de textes inédits de quelques fictions.


    photo personnelle prise à Paris en ces temps où les cafés étaient ouverts

    15 juillet 2020

    [ACTRICES] Mes actrices coréennes préférées (top 5)

    Certains diront qu'elles se ressemblent.

    Physiquement c'est juste : visage pâle et cheveux lisses et noirs. Mais leurs voix ! leur jeu ! tout en elles est différent et j'ai appris à les aimer au fil du temps et des différents films ou séries vus.

    Voici l'ordre préférentiel auquel je pense à cet instant mais il est difficile de les "classer" car elles sont toutes mes préférées.

    En numéro 1, je choisis Oh Yeon Seo que j'ai découverte dans "Please Come Back, Mister" où elle est d'une drôlerie incomparable (elle joue le rôle d'un homme réincarné en femme !)
    Oh Yeon Seo
    Et je l'ai revue ensuite dans A korean odyssey ainsi que dans la série My sassy girl.


    En numéro 2 : il y a Gianna Jun que j'ai vue dans la série My love from the stars une série comique incontournable à mon humble avis, mais aussi dans le feuilleton Legend of the blue sea (ce n'est pas mon kdrama préféré), et le film The thieves et My sassy girl en version film (que je n'ai pas chroniqué dans ce blog).
    Gianna Jun

    En troisième position je place Park Shin Hye vue dans You're beautiful ou Doctors et ici chroniqués (suivre les liens en gras) mais aussi "Memories of the Alhambra" ou encore "Pinocchio" (non chroniqués) : je trouve que c'est la plus belle/jolie mais ce n'est pas la meilleure actrice surtout dans ses premiers dramas.
    Park Shin Hye

    En quatrième place il y a Hwang Jeong Eum qui joue dans She was pretty et surtout Kill me heal me (vu 3 fois !) ; je viens de regarder son dernier drama "Mystic Pop-up Bar" où elle est vraiment encore une fois fantastique (drama non chroniqué car je n'ai malheureusement pas le temps d'écrire tout ce que je voudrais et je dois faire des choix dans mon temps passé sur l'ordinateur).
    Hwang Jeong Eum

    en cinquième position je ne peux départager : Gong Hyo Jin ex aequo avec Kim So Yeon !
    Gong Hyo Jin
    Kim So Yeon

    Gong Hyo Jin est unique en son genre, son jeu est plutôt dans la comédie où elle est excellente : The greatest love ou encore It's OK it's love.

    Kim So Yeon est également une bonne actrice, vue dans peu de dramas mais je l'ai bien appréciée dans I need romance et dans Falling for innocence.

    02 mai 2020

    [Feuilleton] The Mandalorian (2019)


    "Mando" est un chasseur de primes mandalorien, de la planète Mandalore, mais c'est aussi un humain qui a été adopté et qui a juré de ne jamais monter son visage devant un être vivant. Lorsqu'il est embauché pour ramener une "cible" de 50 ans qui s'avère être un bébé de la race de Yoda, la mandalorien décide de le sauver des griffes de son commanditaire et s'attire alors des ennuis avec ceux qui le pourchassent lui et son protégé.

    Avis

    Je ne suis pas fan de l'univers des Star Wars, films devant lesquels je m'endors invariablement, au son des lasers ou des grognements de Chewbacca. Mais pour "the mandalorian", j'étais bien éveillée, de toute façon chaque épisode dure 45 mn. J'adore ! Le scénario est tel que je l'ai résumé supra, simple et efficace, ce qui me plait c'est de voir le revirement d'un chasseur de primes qui semble indestructible dessous son armure en Beskar, un métal précieux dont se servent les mandaloriens pour compléter leur protection.
    • Réalisateur : Jon Favreau
    • Un feuilleton en 8 épisodes de 45mn chacun sur https://www.disneyplus.com/
    • Acteurs
      • Pedro Pascal : le Mandalorien (on voit son visage au 8ème épisode)
      • Gina Carano : la mercenaire, ancienne soldat Cara Dune