[Tourisme] Le château de la Madeleine à Chevreuse

Magnifique forteresse construite entre le XIème et le XIVème siècle, le château de la Madeleine offre un superbe panorama sur les hauteurs de Chevreuse et la vallée de l'Yvette. Le château ne se visite pas (en tout cas aux dernières nouvelles...), j'y suis pourtant allée trois fois en huit ans car lorsque je reçois amis ou famille, c'est l'occasion de faire une belle promenade. On peut également faire un tour dans la Maison du Parc, une sorte de mini musée édifié à l'intérieur de l'enceinte du château.

Anecdote : j'étais à Chevreuse quand j'ai aperçu le château sour cet angle, je me suis arrêtée à un stop, mis mes warning, baissé la vitre, pris la photo. J'ai redémarré en faisant un petit signe d'excuse aux conducteurs des voitures qui me doublaient (patiemment). Croyez le ou non, personne n'a klaxonné ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour alimenter ce blog !
Chez moi, j'ai zoomé sur le château, le résultat n'est pas si mal :)

Vous plaisantez, Monsieur Tanner - Jean-Paul DUBOIS

Lu en une journée, ce livre est un régal d'humour pour qui veut s'initier aux risques insensés de la remise à neuf d'une vieille bâtisse. Pour résumé, ce recueil est la compilation des mésaventures d'un certain Monsieur Tanner, un homme qui vient d'hériter d'une grande maison abandonnée depuis 15 ans, et qui entreprend de la rendre plus habitable en faisant appel à des entreprises (dans l'urgence...). La petite histoire, qui a son importance, c'est que tous les personnages sont réels et ont croisé la route, ou devrais-je dire, le chantier de l'auteur... J'ai choisi deux extraits qui vous donneront, j'en suis sûre, la couleur de son style et l'éclat de sa dérision.

***
Extrait 1
Entrepreneurs et maîtres d’œuvre m’établissant des devis équivalents au PNB du Nicaragua, je devais en passer par là, entrer dans les recoins obscurs du travail au noir, pénétrer ce maquis de paroles évasives, de promesses flottantes, de talents approximatifs, de tarifs changeants, de délais élastiques, découvrir un monde hors taxes, hors norme, hors la loi, peuplés de débutants hésitants, de vieux rusés, de retraités chafouins, de branleurs somptueux, de génies caractériels, de fous complets, de demi-fous, d’irresponsables, de menteurs, de hâbleurs, d’arnaqueurs, un monde instable, prêt à sombrer pour un mot de trop, un coup de vent, un verre de vin, un monde où il manque toujours quelque chose, un outil, une planche, du sable, un sac de MAP, un tuyau, du courage, de la brasure.

Extrait 2
On allait chez Tanner comme l’on se rendait à la Mecque ou à Compostelle. Et seuls les plus méritants, les plus atteints aussi, les plus cinglés surtout, avaient le droit d’effectuer ce périple.

Les Particules élémentaires - Michel HOUELLEBECQ


Le sujet
L'humanité est sur son déclin, reste à trouver une remplaçante... Deux demi-frères, à l'enfance anormalement malheureuse à bien des égards, traînent leur vie comme un boulet. L'un veut s'étourdir en assouvissant tous ses fantasmes sexuels, l'autre, me semble-t-il, n'a aucune envie, à part peut-être celle de comprendre la "Vie", tout en vivant comme en dehors de lui-même. Bien entendu, tout cela n'est pas très enjoué, encore que certains passages m'ont fait éclater de rire. D'autres m'ont franchement déplu, voire horrifiée (scènes de rites sataniques).

Le verbe
Selon l'hypothèse de Margenau, on pouvait assimiler la conscience individuelle à un champ de probabilités dans un espace de Fock, défini comme somme directe d'espaces de Hilbert. Cet espace pouvait en principe être construit à partir des évènements électroniques élémentaires survenant au niveau des microsites synaptiques. Le comportement normal était dès lors assimilable à une déformation élastique de champ, l'acte libre à une déchirure : mais dans quelle topologie ? Il n'était nullement évident que la topologie naturelle des espaces hilbertiens permette de rendre compte de l'apparition de l'acte libre ; il n'était même pas certain qu'il soit aujourd'hui possible de poser le problème, sinon en termes extrêmement métaphoriques.
Mon complément
Ce livre est surprenant, dans sa désillusion en l'humanité. Tout le contraire de ce en quoi je crois. Mais je suis, c'est vrai, une grande optimiste qui ne peut pas se résoudre à baisser les bras. Cependant, j'ai bien aimé ce bouquin. Il a quelque chose.

[Tourisme] La foule au Louvre

Sous l'entrée principale : hall Napoléon

Il n'y a pas de sens de visite, chacun va selon ses envies...

Fossé du Louvre médiéval