14 avril 2011

Café Bistrot

Longtemps j'ai désiré avoir une cafetière à piston*. Je possède la mienne depuis quelques années et honnêtement, je ne m'en lasse pas, en tout cas, je n'ai pas encore cédé à la mode des capsules et autres monstruosités qui empiètent sur les plans de travail de cuisine, toujours trop surchargés à mon goût, pour moi qui aime les places nettes, voire vides.

Je ne sais pas depuis quand date cette envie, mais j'aime cet objet ; j'aime préparer mon café dès que je me lève, y compris au petit matin lorsque l'insomnie me prend et que je vais consacrer quelques heures à la lecture en attendant l'heure du petit-déjeuner. C'est un moment quasi cérémonial que je savoure. Le premier café du matin, le seul de la journée, sauf de rares exceptions.


Depuis quelques temps, je n'arrête pas de remarquer l'apparition de la fameuse cafetière à piston dans les films et séries que je regarde. Pour exemple :

LE JEUNE FABRE
série 1973
POTICHE
film en 2010
THE GHOST WRITER
film en 2010
IL RESTE DU JAMBON
film en 2010
J'aime voir que cet objet en particulier traverse les années sans se démoder.

* (modèle Bistrot)