Dans ma maison vous viendrez d'ailleurs ce n'est pas ma maison, je ne sais pas à qui elle est, je suis entrée comme ça un jour il n'y avait personne (J.Prévert)

20 septembre 2015

Baby and I (2008)


  • Réalisation : Kim Jin-young
  • Durée : 1h30
  • en coréen sous-titré en anglais
  • Avec : Jang Keun Suk (Han Joon Su) - Kim Byeol (Kim Byeol) - Moon Mason (Woo-ram, le bébé)
L'histoire
Joon Su a 19 ans et peu de respect pour la discipline, obligeant fréquemment ses parents à intervenir auprès des administrateurs et professeurs de son lycée. Un soir, il rentre de l'école et trouve une vidéo que ses parents lui ont enregistré : ils ont décider de partir un temps et de le laisser se débrouiller par lui-même. Le soir même, Joon Su décide de faire une fête et tandis qu'il fait ses courses au supermarché, il se retrouve avec un bébé de 6 mois déposé dans son caddie. Le mot qui l'accompagne laisse entendre que c'est lui le père. Ses deux amis le rejoignent chez lui ainsi que Kim Byeol, une jeune élève surdouée qui vient d'arriver dans leur classe parce qu'elle a eu le coup de foudre pour Joon Su. Elle va alors l'aider à prendre soin du bébé, ce qui n'est pas facile pour lui qui doit tout de même tenter de retourner en classe.
Joon Su et Byeol
Mon avis
Adaptation du manga (Japon) "Baby and Me" / "Aka-chan to Boku" de Marimo Ragawa, avec pour différence que, dans les livres, le bébé est le petit frère du jeune lycéen, qu'il élève à la mort de la mère, se transformant alors en véritable mère de substitution.


Le film est ici une comédie douce amère car au-delà des situations cocasses dues au bébé et à maladresse du pseudo père, est traité la difficulté de devenir parent à peine sorti de l'adolescence. Ici, ce n'est pas le point de vue de la mère (que l'on ne verra pas car elle abandonne son enfant et part à l'étranger) mais la réaction du père.
Je n'en dis pas plus ici mais c'est une gentille histoire, qui donne la part belle aux jeunes et à leurs ressources lorsque les adultes ne jouent pas forcément leurs rôles d'éducateurs et de soutien.



Jang Keun Suk (je n'aime pas du tout sa coupe de cheveux !!!) joue ici un jeune père improvisé plutôt rebelle et sauvage qui va être peu à peu dompté par ce bébé trop craquant et accepter de s'en remettre au bon sens de sa camarade de classe qu'il n'arrêtait pas de rudoyer, afin d'apprendre le B.A.BA des gestes à faire pour les soins d'un bébé.


A voir !!!!


Le bébé est trop chou ; ils lui ont donné une voix d'homme ce qui est tout de même bizarre (et dommage).
une autre affiche plus rock and roll !

Read More

Neko Zamouraï saison 2 (2015)


  • Réalisation : Watanabe Takeshi
  • Durée : 11 épisodes de 30 mn
  • Avec : Kazuki Kitamura (Madarame Kyutaro le samouraï) - Kaori Takahashi (Oshichi, la "vétérinaire") - Mori Kanna (Kikuno, la nouvelle propriétaire) - Moto Fuyuki (Tenbiki Shiro, l'agent pour l'emploi) - Sano Yasuomi (Sasuke, son nouveau voisin) - Kino Hana (Tae, sa belle-mère) - Yokoyama Megumi (Oshizu, son épouse)- Runaka Iwata (Oharu, sa fille)
L'histoire
Madarame Kyutaro est toujours à Edo et cherche du travail pour être en mesure de faire venir sa femme et sa fille, hélas, à chaque fois qu'une occasion se présente, les choses tournent mal et Madarame a bien du mal à se nourrir et à prendre soin de Tamanojo, le chat qu'il devait assassiner et qu'il a adopté. Sa nouvelle propriétaire le surveille car elle le soupçonne d'élever un chat. Il est régulièrement abordé par Shiro qui tient une sorte de bureau de recrutement et lui présente des offres dont certaines le mettent vraiment à mal et lui posent des cas de conscience. Heureusement, il peut toutefois compter sur Oshichi, toujours de bons conseils même s'ils ne sont pas gratuits.

Mon avis
Suite de la saison 1
Nous retrouvons avec plaisir le taciturne Madarame Kyutaro et sa chatte qu'il doit cacher à la nouvelle propriétaire sous peine d'être expulsé. Encore bien des mésaventures pour notre samouraï qui cherche à gagner de l'argent mais le pire est presque à venir lorsque débarque se belle-mère, qui le somme de trouver un vrai travail ou de divorcer.

Une série que je recommande, très drôle et également émouvante. Les 3 chattes qui sont les stars avec Kazuki Kitamura sont vraiment adorables et étonnantes. .

On quitte notre samouraï avec un peu de peine même si pour lui, les choses tournent favorablement car il finit par trouver un vrai travail de samouraï...
Read More

13 septembre 2015

Mary Stayed Out All Night (Mary me Mary !) / Maerineun Oebakjoong (2010)

FEUILLETON EN 16 EPISODES
  • Réalisation : Hong Seok Gu et Kim Yeong Gyun
  • vu en Coréen, sous-titres anglais
  • Avec : Moon Geun Young (Wi Mae Ri) - Jang Keun Suk (Kang Moo Kyul) - Kim Jae Wook (Byun Jung In) - Kim Hyo Jin (Seo Joon)
L'histoire
A 24 ans, Mae Ri "Mary" vit avec son père (sa mère est morte alors qu'elle avait 4 ans) qui ne cesse de s'endetter en faisant de mauvaises affaires avec des voyous. Elle est obligée d'abandonner ses études littéraires, tous les meubles viennent d'être enlevés par les huissiers. Pour se changer les idées, elle accepte de sortir avec ses deux amies dans un quartier branché de la ville et parce qu'elle est la seule sobre, se retrouve au volant de la voiture de son amie qui est ivre. Cherchant son chemin dans une rue méconnue, elle renverse accidentellement un jeune homme, Moo Kyul, qu'elle prend au départ pour un clochard vu son accoutrement.
Il ne semble pas blessé néanmoins, ses amies la pressent d'obtenir une déclaration du jeune homme qui doit s'engager à ne pas poursuivre en justice la conductrice (ce qui semble être monnaie courante en Corée). Mae Ri s'élance à la poursuite de Moo Kyul qui est en fait un jeune chanteur-musicien dans un groupe de rock alternatif ("indie").

Je vous mets une vidéo !

Ayant définitivement rompu avec son ex qui le poursuit encore, le jeune homme décide de rester quelques jours chez cette fille pour souffler un peu car elle le repose de toutes les groupies hystériques. Il découvre l'appartement d'un confort spartiate sans meuble, avec pour seules possessions, les vêtements, livres et ustensiles de cuisine que Mae Ri conserve dans un grand sac à roulettes.
la mère de Mae Ri
Pendant ce temps, alors qu'il allait se recueillir sur la tombe de son épouse, le père de Mae Ri se fait attaquer par ses débiteurs puis est sauvé in extremis par les gardes du corps de son ami de jeunesse tout juste de retour en Corée. Il a vécu 20 ans au Japon, s'y est enrichi, et revient s'installer avec son fils Jung In (28 ans), un talentueux producteur de séries télévisées. Il a décidé de la sponsoriser sous la condition expresse que le jeune homme se marie. Le père de Mae Ri aimerait bien que sa fille soit à l'abri du besoin pour le reste de sa vie. Les deux pères se mettent d'accord pour marier leurs enfants et le père de Jung In promet de régler toutes les dettes de son ami.
Lorsque Mae Ri entend parler de ce mariage arrangé, elle refuse cette idée et sans même avoir vu son "promis", s'enfuit de chez elle, retrouve ses amies ainsi que Moo Kyul et son groupe de musiciens.

Apprenant la nouvelle du mariage arrangé, tous les jeunes gens persuadent Mae Ri et Moo Kyul de faire croire qu'ils s'aiment et qu'ils se sont mariés : ils se font prendre en photos et les envoient au père de Mae Ri dans l'espoir que celui-ci renonce à l'idée de marier sa fille. Quand Mae Ri retourne chez elle, elle découvre avec stupeur que son père a, entretemps, signé en son nom un contrat de mariage avec Jung In.

De son côté, Jung In n'est guère enthousiaste à l'idée d'épouser une femme qui ne veut pas de lui, même s'il en est amoureux. Il propose alors à Mae Ri de lui laisser le temps de réfléchir, il lui donne 100 jours pour se décider. Au bout de ce délai, ils divorceront si elle veut reprendre sa liberté ou concrétiseront le contrat par une vraie cérémonie de mariage.
Mais en attendant, Mae Ri décide de jouer la comédie de son vrai-faux mariage face à son père qui décide que de 9h00 à 17h00 elle est au bureau avec Jung In, histoire de faire connaissance, et de 17h00 à 22h00 elle vit chez Moo Kyul. Le week-end c'est un jour avec l'un, puis avec l'autre.
Moo Kyul accepte cet arrangement car il éprouve des sentiments fraternels envers Mae Ri qui n'est pas comme les autres filles à tenter de le séduire, ils ont le même âge, elle prend soin de lui, le soigne, lui fait bien à manger, de plus ils se sont promis de n'éprouver aucune sentiments amoureux.

Mae Ri espère reprendre très vite ce qu'elle appelle une "vie normale" au bout des 100 jours : retourner à ses études et continuer à prendre soin de son père sans peur pour de nouveaux endettements.


Jung In de son côté est bien décidé à se marier, mis au pied du mur par son père qui refuse d'investir dans son projet de production dans une série télévisée s'il ne se marie pas avec Mae Ri.


Bien entendu, tout ne va pas se passer comme prévu car Moo Kyul et Mae Ri, après avoir s'être reconnus comme étant des "âmes sœurs", découvrent finalement qu'ils sont tombés amoureux l'un de l'autre.
l'inévitable promenade à "dos de cochon" ("piggy back" en anglais) !!!
Mon avis
Ce feuilleton est une adaptation du manhwa écrit par Won Soo Yeon :
le manhwa de Won Soo Yeon
avec un scénario un peu différent mais tout aussi romantique !

Un résumé un peu long j'avoue mais avec cela vous aurez le panorama de l'intrigue de ce "drama" que j'ai bien aimé, avec une bande son que j'écoute "en boucle" depuis quelques semaines.

On peut s'étonner qu'à 24 (Mae Ri) et 28 ans (Jung In), les jeunes gens ne se rebellent pas contre l'autorité de leurs pères respectifs mais il s'agit sans doute de la société en Corée, nous ne pouvons pas juger avec nos manières occidentales.

Moon Geun Young qui incarne Mae Ri est très bien, très crédible en fille innocente, n'ayant jamais flirté et regardant le musicien comme un alien, un être à 1000 lieues de son idéal masculin

de son côté, Jang Keun Suk, qui est un véritable chanteur (ici son site officiel), donne toute la douceur un peu "grunge" à ce jeune homme livré à lui même, élevé sans père par une mère de 17 ans plus âgée que lui et ovationné par une multitude de groupies après ses concerts.

La première moitié du feuilleton, Mae Ri et Moo Kyul progressent l'un vers l'autre, sans vraiment vouloir avouer leurs sentiments, à la fin du 8ème épisode : l'aveu, et nous repartons ensuite pour 8 épisodes encore plus pimentés avec un nouveau défi : après avoir fait semblant d'être mariée, Mae Ri doit tester la vie avec Moo Kyul et aussi avec Jung In ce qui va occasionner pas mal de quiproquo et engendrer beaucoup de stress pour nos apprentis amoureux. Mais, contre toute attente, même Jung In va rester fair play et loyal envers Mae Ri, renonçant à elle.


A voir et à revoir ! (3 ♥)

Bonus
clic sur l'image pour l'agrandir


Clin d'oeil au groupe Abba dont on peut voir la pochette de "The Album" dans le loft de Moo Kyul.

Autre clin d'oeil : j'ai bien aimé l'épisode (n°8/16) où Mae Ri et Moo Kyul se retrouve attachés l'un à l'autre par une paire de menottes que leur a passé l'un des musiciens du groupe afin de les rapprocher, pour leur faire une (mauvaise) blague juste le jour où Mae Ri devait avoir sa fête de fiançailles avec le "directeur" / "tépeunime" aka Jung In, idée qui sera reprise l'année suivante dans l'excellent film musical lui aussi : You instead (2011) ♥♥♥.




Read More

12 septembre 2015

Tokyo Dogs (2009)

FEUILLETON
  • Réalisation : Ishii Yusuke et Narita Gaku
  • Durée : 10 épisodes de 45 mn
  • Avec : Shun Oguri (So Takakura) - Hiro Mizushima (Maruo Kudo) - Yuriko Yoshitaka (Yuki Matsunaga) - Nakamura Toru (Jinno Kyosuke) 
L'histoire
So Takakura s'est juré d'arrêter Jinno l'assassin de son père et s'est engagé dans la police. Ayant appris que le criminel est à New-York, il intègre la police new-yorkaise. Lors d'une opération "piège" tendu à des dealers dont ceux de l'équipe de Jinno, sa cible lui échappe de peu, mais lors de la fusillade, une jeune femme sort de la voiture de Jinno avant de s'évanouir. La police de New-York renvoie So au Japon avec la jeune femme choquée et amnésique. Complice ou victime, il est décidé de la placer sous la surveillance de So et de son nouveau coéquipier Marudo. Le piège se referme lentement autour de Jinno qui se fait passer pour mort, et au fil des jours et des enquêtes, Yuki retrouve la mémoire tout en tombant amoureuse de So, son protecteur parfois brutal dans son désir de l'obliger à se rappeler qui elle est et surtout quel est le lien qui la rattache à Jinno.

Mon avis
Excellente série policière nippone qui a beaucoup d'humour et qui me permet de revoir le beau talentueux Shun Oguri qui jouait Rui Hanazawa dans la série que l'on ne présente plus Hana Yori Dango.
Voilà un moment déjà que j'ai achevé le visionnage de cette série mais il m'en reste un bon souvenir : du rythme dans les scènes, de l'humour surtout grâce aux caractères complètement opposés entre les deux coéquipiers : So le coincé, le respectueux, poli, réservé, toujours tiré à 4 épingles et Maruo, beaux parleur, effronté, playboy et au look d'un hippie.

A voir.
Read More