Dans ma maison vous viendrez d'ailleurs ce n'est pas ma maison, je ne sais pas à qui elle est, je suis entrée comme ça un jour il n'y avait personne (J.Prévert)

31 mars 2018

[Feuilleton] The Greatest Love - 2011 (Corée du Sud)


Résumé

Dix ans après avoir été au somment de la célébrité, Ae Jung, la leader des "Treasure Girls", un ancien groupe de chanteuses très populaires tente de subsister dans le milieu du showbizz, tandis que Se Ri, une des membres du groupe a désormais une émission à elle et est une "star". Elle forme avec Go Jin, un acteur au caractère assez désagréable, un faux couple pour diverses campagnes de publicités. Go Jin a un secret : il a été opéré il y a 10 ans du coeur et vit désormais avec un coeur artificiel c'est pourquoi il surveille ses pulsations qui doivent rester entre 60 et 90 battements par minute. Seulement depuis qu'il a rencontré Ae Jung, son coeur s'emballe et il cherche à l'éviter, ce qui n'est pas aisé car ils font partie de la même agence.
Le frère d'Ae Jung, qui est aussi son manager, lui obtient de passer dans une émission de divertissement (genre "The Bachelor") dont le héros est Yun Pil Ju, un jeune docteur en médecine orientale, qui a accepté ce défi pour échapper aux projets de mariage de sa mère. Bien que les producteurs demandent à Pil Ju d'éliminer dès le premier jour Ae Jung, celui-ci n'en a rien à faire et au contraire, il tombe amoureux d'elle.

mon avis

Sans doute le meilleur drama romantique "normal" de tous ceux que j'ai vu, si l'on enlève ceux qui ont des paramètres fantastiques comme dans Saimdang, ou I hear your voice ou encore My love from the star qui m'ont également beaucoup plu.

Le personnage de Ae Jung est adorable : une femme forte qui endosse les bêtises de ses camarades, quitte à y perdre sa popularité, et le couple Ae Jung et Go Jin est l'un des plus drôles mais aussi des plus touchants de tout "Dramaland" : à ne pas manquer !

De plus, la fin est très bien (pas de mort, pas de saut dans le temps pour se retrouver ou autre fin ouverte que je déteste), et l'on y voit l'acteur Cha Seung Won comme il  est dans la vie : un père de famille complètement dévoué. C'est d'ailleurs pour lui que j'ai eu envie de regarder cette série et je ne le regrette pas puisque cela m'a permis de voir un feuilleton assez ancien (2011) que je ne connaissais pas du tout. On peut voir dans de nombreuses scènes le tatoutage que Seung Won a sur son bras droit : ce n'est pas pour la série, il s'agit d'un vrai tatouage, qu'il a fait en l'honneur de sa fille.
Cette série évoque avec beaucoup de justesse (je trouve) la vie des stars constamment épiées, dirigées, manipulées pour plaire à leur fanclub et toujours poussées à se mettre en scène ou en avant sur les réseaux sociaux grâce auxquels ils gagnent leur notoriété mais doivent également faire face aux trolls et fausses rumeurs. Ce qu'Ae Jung subit depuis 10 ans, sans broncher."The greatest love" c'est bien sûr celui de Go Jin, l'acteur hautin et intouchable qui tombe fou amoureux d'une chanteuse "has been" avec qui il a de multiples connexions. A ne pas manquer ! 
  • 최고의 사랑
  • une série de 16 épisodes d'1h vu en coréen
  • réalisateur : Lee Dong Yun et Park Hong Gyun
  • acteurs : Kong Hyo Jin (Ae Jung), Cha Seung Won (Go Jin), Yoo In Na (Se Ri), Yun Kye Sang (Pil Ju, le docteur), 

♥♥♥♥♡

Read More

18 mars 2018

[Feuilleton] Kiss that kills - 2018 (Japon)

Résumé

Otaro Dojima travaille comme escort-boy dans un club où il a grand succès auprès de la gent féminine. 12 années auparavant, le paquebot que son père pilotait a sombré, provoquant la mort de nombreuses personnes et la noyade de son petit frère. Son père a été jugé coupable, sa mère est devenue folle et cherche encore son petit garçon en distribuant des tracts, et lui paye la dette due après l'accident grâce à son travail très bien payé.
Un jour il fait la connaissance de Mikoto, une belle héritière et compte bien se faire aimer d'elle, même si lui a fait une croix sur l'amour qu'il rend responsable de trop de souffrances. Un soir, une mystérieuse jeune femme l'embrasse et il meurt dans d'atroces douleurs mais se réveille quelques minutes après pour découvrir qu'il a remonté le temps de sept jours. Découvrant le secret de la mystérieuse femme qui a ce pouvoir suite à l'accident du paquebot car elle était elle aussi à bord, Otaro s'allie avec elle et tente de contrôler le cours des événements en l'embrassant lorsque la situation exige de revenir une semaine en arrière pour (normalement) arranger les choses. Mais tout ne se passe pas exactement comme il l'a prévu.

mon avis

Dans le même genre que le film "Groundhog Day" / Le Jour de la marmotte , cette série fantastique met en scène un homme qui profite du temps qu'il remonte pour modifier le destin. 
Ici, il s'agit d'un homme vivant des charmes de son corps, persuadé que l'amour mène à la perte et que l'argent mène au bonheur.
Au fil des épisodes, Otaro, qui espère atteindre la richesse et la puissance, finit par au contraire, admettre son amour ; et il va devoir mettre en jeu son propre destin pour le bonheur de celle qui l'aime inconditionnellement.

C'est une histoire originale, réalisée comme savent le faire les japonais : avec un sens dramatique et humoristique. J'ai bien aimé, même si j'aurais préféré une fin un peu plus tranchée [spoil] (et qu'Otaro et Saiko aient une chance de pouvoir être ensemble)[spoil].


  • Kiss that kills / Kiss of Death
  • une série japonaise en 10 épisodes d'1h
  • vu en japonais (ss titré anglais)
  • réalisateur : Shintaro Sugawara et Hiroto Akashi
  • acteurs : Yamazaki Kento (Otaro), Kadowaki Mugi (Saiko), Araki Yuko (Mikoto), Arata Mackenyu (Takauji, le frère adopté de Namiki)

3/5

Read More

17 mars 2018

[Feuilleton] Chicago Typewriter - 2017 (Corée du Sud)


Résumé

Han Se Ju, un écrivain à succès surnommé le "Stephen King coréen", hérite d'une machine à écrire datant des années 30 dans laquelle est réfugié Jin Oh, un fantôme.
Hwi Yeong en 1930 (Yu Ah In)

Jin Oh lui explique qu'il est la réincarnation de son meilleur ami, Seo Hwi Yeong, et tous deux étaient dans la résistance coréenne contre l'occupation japonaise. Hwi Yeong est mort et lui même s'est retrouvé emprisonné dans la machine à écrire depuis 80 ans ; le seul moyen de retrouver la mémoire et de découvrir qui l'a tué, est d'écrire ensemble le roman de leur histoire puisque c'est la dernière volonté de Hwi Yeong avant de mourir, ainsi son âme sera libérée et il pourra se réincarner.

mort de Jin Oh

Jeon Seol, qui suit la carrière de Se Ju depuis l'époque où le jeune homme, alors inconnu, fréquentait le café où elle travaillait comme serveuse. Elle est toujours restée dans l'ombre de son écrivain favori jusqu'à ce qu'elle le rencontre pour lui livrer un mystérieux colis en provenance du Canada "à remettre en main propre" (la machine a écrire). Depuis toujours elle a des visions d'elle-même vivant à une autre époque.
Jin Oh avoue à Se Ju que Seol est réincarnation de Su Yeon, leur amie dont ils étaient tous les deux amoureux ; elle était aussi le sniper du Josean Youth Alliance, leur groupe de résistance.

D'abord méfiant devant cette invraisemblable histoire, Se Ju commence à publier sur son compte kakaotalk, les chapitres de 'Chicago Typewriter', qui relate l'histoire d'amour tragique entre 3 jeunes gens qui se battent pour libérer la Corée dans la ville de Kyungsung en 1930.

Chicago typewriter
la machine a ce surnom car le son des touches
ressemble à celui d'une mitraillette

mon avis

Très belle surprise pour ce feuilleton fantastique qui aborde le thème de la création sous une facette fantastique, le fantôme devenant la mémoire de ses anciens camarades avec lesquels il va devoir travailler pour être capable de découvrir le secret de sa mort.

Je n'avais pas vraiment eu envie de regarder cette série l'année dernière lors de sa diffusion, c'est chose rattrapée et je ne regrette pas d'avoir pu regarder la série d'une traite, c'est même mieux car lorsqu'on regarde une série déjà diffusée cela évite de devoir attendre des semaines avant de connaître le dénouement.

J'ai passé de belles soirées dans cette compagnie  et j'ai découvert une bande originale de toute beauté.

Et comme il n'y aurait pas de "kdrama" sans une triste histoire de famille, on a droit au demi-frère du héros (le méchant de l’histoire) qui lui a volé son premier roman en le publiant sous son propre nom, ce qui a causé le départ de Se Ju et la rupture avec sa famille.

  • 시카고 타자기
  • une série de 16 épisodes de 1 h vus en coréen
  • réalisateur : Kim Cheol Gyu
  • acteurs : Yu Ah In (Se Ju & Hwi Yeong), Im Su Jeong (Seol & Su Yeon), Ko Kyoung Pyo (Jin Oh, le fantôme) et Kwak Si Yang (Baek Tae Min le demi-frère de Se Ju)

♥♥♥♥♡

Read More

[Feuilleton] A korean odyssey - 2017 (Corée du Sud)

Résumé

Jin Seon Mi naît dans un petit village et détient un pouvoir surnaturel de guérison ainsi que celui d'améliorer la puissance de démons qui vivent parmi les humains. Elle rencontre Son Oh Gong qui est une divinité ayant subi un bannissement suite à de trop nombreuses frasques et qui espère s'élever dans le rang des divinités. Son Oh Gong ignore qu'il a le destin de devenir le protecteur de Seon mi dans son parcours terrestre, et le lien devient inéluctable lorsque Seon Mi lui offre un bracelet magique (le Geum-gang-go) car il se retrouve obligé de la protéger de tous les dangers tout en tombant sous son charme. Les puissances de l'autre monde ont bien entendu des projets pour Seon Mi : elle est en effet la réincarnation de Sam Jang, une prêtresse dont le destin est de débarrasser le monde humain d' horribles dangers, Oh Gong ayant la tâche de tuer San Jang qui pourra ainsi supprimer le monstre qu'elle aura emprisonné en elle.

mon avis

Voici une série originale et très drôle mettant en scène des personnages humains et des divinités ayant quelques pouvoirs et intervenant de manière discrète dans le destin des humains. L’héroïne est la PDG d'une agence immobilière spécialisée dans le rachat de maison ou immeubles hantés car elle a le pouvoir de voir les créatures de l'autre monde, zombie ou divinités et de se débarrasser des créatures maléfiques.

Réinterprétation du roman chinois "Journey To The West" de l'écrivain "Wu Cheng'en", cette odyssée coréenne est une véritable bouffée de comédie assortie d'une histoire romantique entre Seon Mi et Son Oh Gong, son "dieu" protecteur.

J'ai globalement apprécié le déroulement de l'histoire, mais j'ai été moyennement convaincue par le personnage du "méchant" dont le monde doit être débarrassé.


  • 화유기 une série de 20 épisodes de 70 mn vus en coréen
  • réalisateur : Park Hong-Kyun, Kim Jung-Hyun, Kim Byung-Soo
  • acteurs : Oh Yeon Seo (Jin Seon Mi), Lee Seung-Gi (Son Oh Gong la divinité singe), Cha Seung-Won (Ma-Wang la divinité Taureau), Lee El (la divinité chien, fidèle à Ma-Wang)

♥♥♥♡♡

Read More

07 mars 2018

L'histoire de D.

Il n'y a que toi que j'ai gardé dans mes papiers et quand je te cherche il y a ce paquet de feuilles qui s'empilent à l'envers du temps ; dans la marge quelques connaissances qui sont toutes perdues de vue ou qui ont disparu : je viens juste de le confirmer.

Les plus bavards se taisent désormais même s'ils ont laissé des photos, des poèmes et beaucoup de mots grossiers qui les ont fait connaître. Triste.

Il n'y a que toi que j'ai gardé dans mes pensées et qui, chaque jour, arrive dans mon cerveau aussi régulièrement que le métro aux heures de pointe. J'imagine ton ombre sur le mur du musée de Cluny en plein midi. Folie.

Il n'y a que toi que j'ai gardé dans mon coeur et je cherche ton nom dans les rayons de livres de cette boutique du quartier du Châtelet. Il y aurait sur la couverture une route de neige autour de la trace du pneu de ton vélo et quelques croquis de voyage au dos d'une couverture souple.
Read More

03 mars 2018

[Film] - I Was a Male War Bride (Allez coucher ailleurs !) - 1949 (USA)


Résumé

Un militaire français épouse une militaire américaine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais il lui est pratiquement impossible d'embarquer avec sa femme pour les Etats-unis car la procédure ne prévoit pas qu'une femme militaire américaine ait un époux : il n'est pas admis avec les épouses des militaires américains et n'est pas non plus admis ans le camp des militaires américain puisque français.

mon avis

J'ai regardé ce film cette semaine chez mes parents qui ont accès à des chaînes cinéma (ciné + classic je crois). J'avoue avoir tenu bon pour Cary Grant que j'apprécie beaucoup mais ce film est une catastrophe ! je n'ai pas du tout aimé le scénario qui se veut comique mais qui cumule des scènes ridicules.
Seul Cary Grant en époux obligé de se déguiser en femme pour suivre son épouse est amusant dans le style "pince sans rire".


  • réalisateur : Howard Hawks
  • acteurs : Cary Grant (capitaine Henri Rochard) et Ann Sheridan (lieutenant Catherine Gates)
  • 1h40 (vu en VO)

♥♡♡♡♡

Read More