Upside Down (2012)

Film
  • Réalisation : Juan Solanas
  • Genre : fantastique, romantique
  • Durée : 1h40
  • Avec : Jim Sturgess (Adam) - Kirsten Dunst (Eden) - Timothy Spall (Bob Boruchowitz)
L'histoire
Dans une galaxie lointaine, des humains vivent sur deux planètes proches mais à la gravité opposée et les uns ne peuvent pas vivre chez les autres et inversement. Ceux d'en bas vivent dans des conditions précaires et sont asservis par ceux d'en haut qui vivent dans l'opulence. Le jeune Adam d'en bas fait la connaissance de la jeune fille Eden qui vient du haut et tombent amoureux. Mais suite à un accident, Eden perd la mémoire et Adam n'en entend plus parler, croyant même qu'elle est morte. 10 ans plus tard, il la voit à la télévision et n'a plus qu'une idée : la retrouver. Mais pour cela il doit se faire embaucher par la compagnie dont les bureaux d'étude sont dans la gigantesque tour qui relie les deux planètes et les deux gravités, le niveau "zéro" présentant dans une même salle immense les deux gravités, avec ceux qui travaillent sur le plancher et ceux qui travaillent à l'envers au plafond. Adam sympathise avec l'employé du haut qui travaille juste au-dessus de son bureau, et qui est comme lui, une sorte d'inventeur.


Mon avis
Un scénario surprenant et complètement dingue pour cette histoire d'amour ente deux individus que tout oppose au sens premier du terme : ils sont physiquement incapables de vivre l'un avec l'autre, car ils subissent des lois de gravité opposées.

Adam, pour se rapprocher de sa belle, se fabrique un équipement anti-gravitationnel avec du lest dans ses vêtements et ses chaussures, se met de la laque pour ses cheveux afin de s'introduire dans les niveaux supérieurs de la Tour et se faire passer pour quelqu'un d'en haut. Sans cela, il "tomberait" vu qu'il subit ses propres lois de gravité dans l'autre planète : il s'oblige à marcher au plafond. Les effets spéciaux sont bien rendus, quoique cette succession de haut et de bas fait un peu mal à la tête.
Un film qui peut se voir en famille malgré le thème politique qui dénonce la société du haut comme totalitaire exploitant sans état d'âme ceux d'en bas. On peut y voir une analogie entre le monde "civilisé" et le "tiers-monde". Il reste une parabole plutôt optimiste sur le thème du "l'amour abolit toutes les barrières", même celles de la physique.

Le beau mariage (1982)

Film
  • Réalisation : Eric Rohmer
  • Genre : drame romantique
  • Durée : 1h30
  • Avec : Béatrice Romand (Sabine) - André Dussollier (Edmond) - Arielle Dombasle (Clarisse)
L'histoire
Sabine quitte son amant artiste peintre car elle décide de se marier avec un homme libre dont elle pourra devenir la parfaite épouse, réalisant en cela un rêve : créer une famille, un chez-soi à sa façon, elle dont la famille expatriée a perdu tous ces souvenirs. Clarisse, sa meilleure amie, lui présente son cousin Edmond, un avocat bien sous tout rapport et Sabine jette son dévolu sur cet homme plus âgé mais pas trop et décide de s'en faire épouser. Mais l'intéressé n'est peut-être pas de cet avis...

Mon avis
Un film charmant. J'aime beaucoup les films des années 80 qui me rappellent certainement mes 18 ans : j'aime revoir le téléphone gris dont il faut tourner le cadran pour obtenir un numéro, ou encore le train lorsqu'il y avait un couloir et que l'on pouvait regarder le paysage debout contre la vitre...oh ! et sans oublier ces impossibles cabines téléphoniques où j'ai crisé des heures car oui, dans le temps, nous n'avions pas un téléphone minuscule dans la poche.
A voir !

Midnight Masquerade (2014)

Film
  • Réalisation : Graeme Campbell
  • Genre : romance
  • Durée : 1h10
  • Avec : Autumn Reeser (Elyse Samford) - Christopher Russell (Rob Carelli) - Helen Colliander (Ruby)
L'histoire
Rob Carelli est avocat chez Higgins procureurs et Sons et se retrouvent régulièrement le larbin des deux fils du patron qui lui donnent leurs dossiers de dernière minute comme celui de la jeune Elyse Samford de l'entreprise Samford Candy qui rapporte des milliards de dollars et que son père vient de lui confier. Rob doit donc potasser un dossier mais prend tout de même le temps de sortir sa nièce Ruby comme prévu au bowling où il fait la connaissance fortuite de la jeune héritière qui y est également avec son père. Le lundi suivant, Elyse reconnaît Rob au grand étonnement des deux fils à papa bien contrariés. Halloween approche et Elyse invite toute l'équipe de la firme Higgins à son bal costumé mais les Higins interdisent à Rob d'y mettre les pieds et lui donne un gros dossier à terminer. Forcé par sa grande sœur, la mère de Ruby, qui lui a confectionné un superbe costume, Rob est convaincu d'aller au bal incognito, il gardera son masque, et s'efforce d'être de retour à son travail avant minuit. Lors d'une valse avec Elyse, les deux jeunes gens se rendent compte qu'ils sont amoureux.

Mon avis
Tout à fait le genre de film qui passe sur M6 au moment des fêtes de fin d'année : ça se regarde en famille, il n'y a que de bons sentiments. Ici c'est le mythe de Cendrillon avec l'inversion des rôles : c'est le jeune homme qui doit s'éclipser avant minuit pour que personne ne s'aperçoive de son absence. Et c'est la jeune femme qui cherche son prince secret. Les deux vilaines belle-soeurs sont ici travesties en deux avocats qui comptent sur leur père pour s'assure leur travail car ils n'ont pas l'air très futés et plutôt empêcheur de tourner en rond.
Un films sympathique à voir ! 

Pas son genre (2014)

Film
  • Réalisation : Lucas Belvaux
  • Genre : comédie dramatique
  • Durée : 2h10
  • Avec : Émilie Dequenne (Jennifer) - Loïc Corbery (Clément)
L'histoire
Clément, un pur parisien professeur de philosophie apprend catastrophé qu'il est muté à Arras pour un an. Il rentre tout de même chaque week-end car il n'a cours que les débuts de semaine. Désœuvré, il s’intéresse à la jeune et jolie coiffeuse Jennifer, divorcée et mère d'un jeune garçon de 9-10 ans, qui craque totalement pour lui. Mais Clément n'est pas mûr pour une vraie relation de couple, du moins pas la relation romanesque que s'imagine Jennifer qui finit par partir sans laisser d'adresse.

Mon avis
Adaptation d'un roman de Philippe Vilain. J'avoue ne pas avoir accroché et ce, dès le début, mais comme le dit Jennifer dans le film "quand on commence un livre il faut le finir par respect pour l'auteur" alors moi j'ai regardé le film jusqu'à la fin même si après 20 mn je savais que ça allait être long...

Rubinrot - Rouge Rubis (2013)

Film
  • Réalisation : Felix Fuchssteiner
  • Genre : fantastique
  • Durée : 2h
  • Avec : Maria Ehrich (Gwendolyn) - Jannis Niewöhner (Gideon de Villiers)
L'histoire
A ses 16 ans, Gwendolyn découvre qu'elle est porteuse d'un gène faisant d'elle un membre d'une société secrète fondée au 16ème siècle qui lui permet de voyager dans le temps, alors que toute sa famille s'attendait à ce que ce soit sa cousine l'élue. La société secrète explique à Gwendolyn qu'elle doit faire équipe avec Gideon : ensemble ils doivent retrouver tous les autres élus et collecter une goutte de leur sang pour le chronographe afin d'activer celui-ci. Gwen apprend que quelques années plus tôt, sa cousine s'est enfuie avec son amoureux et un premier chronographe, qu'ils ont trouvé refuge dans le passé au début du 20ème siècle. Gwen est bien décidée à découvrir pourquoi l'ordre secret veut activer le chronographe, heureusement, Gideon est là pour lui sauver la vie, ainsi que quelques fantômes de Gwen est capable de voir. 

Mon avis

Adaptation du premier tome de la trilogie des gemmes écrite par Kirstin Gier (auteur allemand). Les décors sont très réussis, de merveilleux endroits de tournage (la fontaine "Paradiesbrunnen" ou encore l'observatoire "Aachen Refraktor"). L'effet spécial inventé pour les effets de "disparition" est très original. Un bon film fantastique et romantique pour jeune public (et moins jeune) : se regarde très bien en famille car je trouve que c'est un film qui est parfait pour l'époque d'Halloween que j'aime beaucoup. A voir !

Paris à tout prix (2013)

Film
  • Réalisation : Reem Kherici
  • Genre : comédie
  • Durée : 1h30
  • Avec : Reem Kherici (Maya) - Cécile Cassel (Alexandra) - Philippe Lacheau (Firmin) - Tarek Boudali (Tarek, le frère de Maya) - Shirley Bousquet (Emma, la rivale de Maya) - Salim Kechiouche (Mehdi) - Stéphane Rousseau (le couturier)
L'histoire
Maya est styliste en CDD chez un grand couturier et vit à Paris depuis 20 ans. Un soir, elle est arrêtée pour avoir dépassé une ligne blanche. La police découvre que son permis de séjour n'ayant jamais été renouvelé, elle est renvoyée illico au Maroc où elle retrouve sa famille : son frère, sa grand-mère, et son père à qui elle reproche de ne pas l'avoir avertie du cancer de sa mère qu'elle n'a pas pu revoir.
Maya est expulsée
Depuis le Maroc, elle tente de mettre au point une robe pour le défilé de son patron, dans l'espoir qu'il la choisisse pour un CDI ce qui lui permettrait de revenir à Paris si elle surpasse la création de sa rivale Emma. Elle cherche à obtenir un visa avec l'aide de Medhi un ami de son frère qui tombe amoureux d'elle. Maya est également aidée par son amie française Alexandra, une infirmière qui s'arrange pour la couvrir et cacher le fait que Maya soit au Maroc en lui obtenant un arrêt de maladie falsifié.

Mon avis
Une belle surprise que ce film. Pour une fois, j'ai trouvé le thème de l’immigration bien traité, d'une manière humaine. C'est une comédie soignée et émouvante qui ne dénonce rien d'autre que la superficialité face aux sentiments réels. Reem Kherici promène sa silhouette parfaite et légèrement courte vêtue avec un aplomb qui fait du bien, réflexion désopilante à l'ambassade de France où elle rencontre une femme vêtue d'un tchador....très drôle. J'ai bien aimé aussi le moment où son père la surprend de retour dans la nuit après une soirée plutôt arrosée : il lui dit "Tu n'iras pas au Paradis !" et elle lui répond une fois qu'il est parti "Je veux juste aller en France"...
Maya retrouve sa chambre telle qu'elle l'a laissée 20 ans auparavant
On voit bien qu'il y a eut du travail pour ce film : esthétique, bande son, tout est bon. A voir de toute urgence !

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? (2014)

Film
  • Réalisation : Philippe de Chauveron
  • Genre : comédie
  • Année : 2014
  • Durée : 1h30
  • Avec : Christian Clavier (Claude Verneuil) - Chantal Lauby (Marie Verneuil) - Frédérique Bel (Isabelle) - Medi Sadoun (Rachid) - Julia Piatin (Odile) - Ary Abittan (David) - Ségolène (Émilie Caen) - Frédéric Chau (Chao) - Laure (Élodie Fontan) - Noom Diawara (Charles)
L'histoire
Claude et Marie Verneuil sont les parents de 4 jeunes femmes qui vont choisir l'une après l'autre des maris peu conventionnels pour leur éducation catholique "vieille France" : Isabelle a choisi Rachid un avocat comme elle, un musulman. Odile, dentiste est mariée à David un juif actuellement en recherche d'emploi. Ségolène, artiste peintre tendance dépressive est mariée à Chao Ling, un banquier d'origine chinoise. Ne reste plus que la petite dernière, Laure qui pourrait se choisir un catholique pour changer. Arrive Charles, catholique mais... d'origine africaine !

Mon avis
Une comédie : certes, j'ai ri à certaines scènes bien que le scénario ne soit pas vraiment réaliste ou crédible... J'ai bien aimé la dernière partie avec les parents africains, le père qui n'apprécie pas du tout le mariage de son fils avec une blanche. Noom Diawara est très bon je ne connaissais pas cet acteur avant de voir le film. Ceci étant, les films sur le racisme ne sont pas trop mon "créneau" : trop de clichés et de caricatures. Qui cuisinerait vraiment 3 dindes à Noël ? A louer si on a rien d'autre à voir.

Forever (2014, ABC)


  • Création : Matt Miller
  • Genre : fantastique
  • Année : 2014
  • Télé américaine chaîne ABC
  • Durée : 7 épisodes de 60 mn
  • Avec : Ioan Gruffudd (Dr Henry Morgan) - Judd Hirsch (son fils) - Alana De La Garza (détective Jo Martinez) - MacKenzie Mauzy (Abigail son épouse en 1945)
L'histoire
Dr. Henry Morgan travaille à la morgue de la ville de New York et tente de résoudre les circonstances de certaines morts. La mort est un sujet d'étude pour lui car voici bientôt 200 ans qu'il tente de résoudre le mystère de sa propre existence : lorsqu'il meurt, il réapparaît à chaque fois quelques secondes plus tard en émergeant d'une rivière, une mer, entièrement nu, comme pour une nouvelle naissance et au même âge, soit 35 ans. Sa vie fut autrefois traversée par l'amour en la personne d'Abigail, rencontrée lors de la seconde guerre mondiale, avec laquelle il a adopté Abe, un nouveau né sauvé d'un camp de concentration et devenu à présent un vieil homme avec lequel il habite.
La série débute alors que Henry meurt dans un accident du métro, lequel est l'oeuvre d'un mystérieux Adam qui se fait connaître à Henry à qui il explique que cela fait 2000 ans qu'il ne peut pas mourir.
A l'occasion de cet accident, Henry fait connaissance avec la détective Jo Martinez avec laquelle il va faire équipe pour certaines enquêtes qu'il résout grâce à une connaissance très fine de l'âme humaine.

Mon avis
Une nouvelle série fantastique que j'aime beaucoup. Il y a de l'humour, pas mal ce qui est normal avec un thème aussi farfelu que l'immortalité, mystère entretenu par les deux protagoniste éternels, qui ignorent comment sortir de cet état, car au fond, l'immortalité n'est pas un cadeau. Henry a perdu tous ceux qu'il aimait, le dernier survivant son fils, est un vieil homme à présent. Il y a de l'humour mais aussi pas mal de sentiments : ce qui nous rattache les uns aux autres, l'affection ou l'amour. A découvrir !