Healer (2015)


Séoul. Dans les années 90, 5 camarades journalistes animent une radio clandestine vouée à dénoncer les affaires d'arnaques ou de malversation. Plusieurs accidents s'ensuivent. Deux amis meurent, une troisième est victime d'un accident de la route et perd sa petite fille Ji-an qui est déclarée morte. 23 ans plus tard, les héritiers des 5 journalistes s'unissent pour percer la vérité sur leur histoire. Tout commence par Kim Mun-Ho, un grand reporter, qui cherche à retrouver l'enfant perdue de Myung-hee sa belle-soeur : il embauche le Healer pour prélever de l'ADN sur Chae Young-shin, une jeune journaliste débrouillarde, qui bosse pour un journal qui met en ligne des scoops "people" sur internet ; celle-ci se révélant être la fille de Myung-hee, il demande alors au Healer d'assurer sa protection, car si sa nouvelle identité venait à être révélée, sa vie pourrait être mise en danger : certains ont en effet intérêt à ce que Ji-an ne réapparaisse pas vivante dans ce monde. C'est ainsi que sous la couverture d'un timide et maladroit journaliste nommé Park Bong-soo, le healer, débarque à la rédaction du website, au plus près de celle qu'il doit surveiller et dont il commence à tomber amoureux.

Tandis que je regardais Kill Me Heal Me, je n'arrêtais pas de lire des commentaires sur une autre série tout aussi intéressante : "Healer" et j'ai donc finalement suivi les conseils des autres spectateurs. Je ne le regrette pas car j'avais commencé cette série il y a quelques mois, mais n'avais pas accroché car le premier épisode est assez décevant et déroutant : en gros "on ne comprend rien !".

Je confirme ce que d'autres ont signalé : il faut poursuivre au-delà du premier épisode ! Après, tout s'enchaîne et devient de plus en plus limpide, comme un rubik's cube dont on voit progressivement s'aligner les faces semblables pour former le motif final.

Très bon scénario pour cette histoire de vengeance et de retrouvailles, sur fond de manipulation industrielle pour s'approprier des marchés publics.

Très bons acteurs, même les méchants sont exceptionnels ! Mention particulière à l'actrice Do Ji Won qui joue le rôle poignant de la mère de Chae Young-shin et qui est dans un fauteuil roulant depuis son accident survenu 23 ans plus tôt. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps à chaque scène lorsqu'elle commence à douter de l'innocence de celui qu'elle a accepté d'épouser à la mort de son mari.

Ji Chang-wook et Park Min-young
Et aussi une belle petite romance pas du tout "plan-plan-bisounours" comme dans certains k-drama, mais au contraire une relation normale comme de nos jours, ce qui augmente le plaisir de retrouver ce thriller quotidiennement le temps qu'il faut (1 heure par épisode : il faut compter 2 semaines pour le finir à moins de tomber dans l'excès comme certains qui regardent les épisodes à la suite dans le cadre de dramarathon : c'est ce que font certains jeunes (moi je suis une ajumma) !

- Une série réalisée par Kim Jin Wu et Lee Jeong Seob
- durée : 20 épisodes d'1h
- vu en coréen sous-titré fr
- Les rôles les plus importants sont tenus par :
  • Ji Chang-wook : Seo Jung-hoo (le coursier "healer") ou Park Bong-soo en tant que journaliste
  • Park Min-young : Chae Young-shin (ou Oh Ji-an) sa petite-amie
  • Yoo Ji-tae : Kim Moon-ho, le grand reporter
  • Park Sang-won : Kim Moon-sik, le grand frère de Moon-ho
  • Do Ji-won : Choi Myung-hee, épouse de Moon-sik (mère de Ji-an)
  • Kim Mi-kyung : ajumma l'indicatrice e-policier et hackeuse du healer

Kill me Heal Me (2015)

FEUILLETON


Cha Do Hyeon, un héritier de chabeol émigré en Amérique, revient en Corée après plusieurs années d'absence ; il retrouve sa mère, sa grand-mère qui administre l'entreprise familiale Seungjin Group et qui lui confie le poste subalterne de vice-président d'une de leur société, il sera sous les ordres de Gi Jun son cousin qui vient de se fiancer avec Chae Yeon son ex-petite amie. Bien que sa mère trouve révoltant cette attitude vis à vis de l'héritier, Do Hyeon fait profil bas car il cache un lourd secret que seul son secrétaire particulier An connaît : suite à un traumatisme dans son enfance dont il n'a plus de souvenir, il a développé des personnalités multiples qui prennent contrôle tour à tour sans qu'il se souvienne ce qui s'est passé. C'est l'une des personnalité qui a décidé de leur retour en Corée et maintenant qu'il est là, il va essayer de découvrir ce qui l'a mis dans cet état car il en a marre de perdre le contrôle. Le psychiatre qui le suivait en Amérique et qui entre temps est revenu en Corée le reçoit et lui présente une jeune interne de ses élèves : Oh Ri Jin. La rencontre avec la jeune femme va déclencher son retour à la normalité, les deux étant liés par le drame survenu 21 ans plus tôt, époque à laquelle le père de Do Hyeon est tombé dans le coma et vis depuis sous assistance respiratoire.
Parallèlement à l'histoire de Cha Do Hyun et de Oh Ri Jin on suit également celle de Oh Ri Jin, son frère jumeau, un écrivain best-seller qui écrit sous un pseudo pour garder son anonymat, et qui enquête secrètement sur l'histoire familiale de Do Hyun pour donner matière à son prochain roman.

Une très bonne excellente série qui, à première vue ne m'avait pas tapé dans l’œil mais que j'ai adoré dès les premières minutes ! Complètement scotchée et intéressée. J'espère que le résumé que j'en ai fait est accrocheur sans être "spoileur".

Les acteurs sont tout simplement incroyables, mention spéciale pour Ji Seong qui joue le rôle multiple de Cha Do Hyeon, l'homme blessé mentalement et qui offre un panel tour à tour poignant et hilarant de son talent.
clic pour agrandir
Dans l'ordre d'apparition  :
  1. Cha Do Hyeon l'état normal
  2. Sin Se Gi, le révolté bagareur et séducteur
  3. Pery Park, le quarantenaire aimant la pêche, les bateaux et les explosifs
  4. An Yo Seob l'ado de 17 ans suicidaire
  5. An Yo Na la jumelle du précédent amoureuse
  6. Nana, 8 ans et son ours en peluche
  7. Monsieur mystère X, magicien.
Le seul bémol, car je ne suis pas non plus aveugle, c'est que le personnage joué par Hwang Jung Eum est un peu trop exaspérant au début de la série, car elle n'arrête pas de hurler pour un rien ce qui ne colle pas avec ce qu'on imagine être un psychiatre un peu plus maître de ses émotions. Mais heureusement cet aspect s'arrange au fur et à mesure.


Les acteurs qui jouent le rôle de Cha Do Hyeon et de Oh Ri Jin dans leur enfance sont très bien aussi, très émouvants.

Une très belle série qui fait éclater de rire et pleurer oui, sans se forcer. Avec un scénario original et toutes les explications nécessaires qui sont, une à une, déroulées au fil des épisodes, comme des pelures d'oignons ; ce n'est qu'au 18ème épisode que les révélations importantes sont faites, et, avant cela, on ne peut que faire des suppositions que ce qui s'est passé 21 ans avant !

Je recommande aussi la très belle OST avec des morceaux qui restent longtemps dans les oreilles !



A NE PAS MANQUER !



- Une série réalisée par Kim Dae Jin et Kim Jin Man
- durée : 20 épisodes d'1 h
- vu en coréen sous-titré fr
- Les rôles sont tenus par :
  • Ji Seong : Cha Do Hyeon, le héros
  • Hwang Jung Eum : Oh Ri Jin, son médecin
  • Park Seo Jun : Oh Ri On, frère de Ri Jin
  • Min Seok : Cha Gi Jun, son cousin et rival dans l'héritage
  • Kim Yu Ri : Han Chae Yeon, la fiancée de son cousin
  • Choi Won Yeong : An Guk, son secrétaire particulier et confident
  • Lee Do-hyun : Cha Do Hyeon enfant
  • Kim Amy : Oh Ri-jin enfant

Lie to me / Naege Geojitmaleul Haebwa (2011)


Séoul. Gong Ah Jeong, une célibataire d'une trentaine d'années, bosseuse et toujours de bonne volonté, travaille au ministère de la culture. Lorsqu'elle rencontre Yu Sa Ran, l'une de ses amies d'enfance hautaine et égocentrique, qui s'est mariée avec l'homme dont elle était amoureuse et qui se moque d'elle en affirmant qu'elle va rester célibataire, Ah Jeong rétorque qu'elle est mariée sans indiquer qui est son époux.
Dans le même temps, une manifestation culturelle en plein air ayant mal tourné car l'assemblée a subi l'attaque d'un nid de guêpes, Ah Jeong se sent obligée de rédiger une lettre de démission même si elle n'y est pour rien dans cette mésaventure. Contrariée par ce passage à vide, elle se soûle dans un bar et rencontre Hyeon Sang Hee, le frère de Hyeon Gi Jun qui est le patron d'une chaîne d'hôtels.
A la sortie du bar, Ah Jeong est victime d'une chute et s'évanouit sur Gi Jun qui lui, est à la recherche de son frère. Il emmène la jeune femme aux urgences et reste auprès d'elle toute la nuit.
Par un malheureux concours de circonstances, une rumeur commence à se répandre sur le fait que Ah Jeong est mariée secrètement à Hyeon Gi Jun. Ah Jeong demande alors à Gi Jun de jouer la comédie un mois pour rabattre le caquet à la peste, le temps que celle-ci quitte le pays car elle veut faire des études au Canada.
De son côté, le jeune PDG accepte car le fait d'être marié lui apporte un intérêt soudain de la part d'un puissant investisseur chinois qui pourrait l'aider à implanter son groupe hôtelier en Chine.
Ah Jeong et Gi Jun finissent par tomber secrètement amoureux l'un de l'autre, mais voilà qu'apparaît dans le paysage Yun Ju, l'ancienne fiancée de Gi Jun et prête à le reconquérir, sans oublier Sang Hee le frère de Gi Jun qui est bien décidé à laisser son aîné et Yun Ju se remettre ensemble après avoir dû se séparer à cause de lui.
Quelques jours après avoir terminé le visionnage que me reste-t-il comme impression ? C'était agréable à regarder sur le moment grâce au jeu des acteurs, ce qui n'est déjà pas si mal vous avouerez mais l'histoire est bien trop alambiquée...et parfois énervante. Je suis tout de même bien amusée à certains passages car les acteurs sont vraiment fous, comiques et réussissent à rendre leurs personnages attachants.

A voir mais ce n'est pas mon k-drama préféré.


- Une série réalisée par Gwon Hyeok Chan et Kim Su Ryong
- durée : 16 épisodes d'une heure
- vu en coréen sous titré français
- Les rôles sont tenus par :
  • Yoon Eun Hye : Gong Ah Jeong, ministère du tourisme
  • Kang Ji Hwan : Hyeon Gi Jun, le président de l'hôtel "World"
  • Sung Jun : Hyeon Sang Hee, son jeune frère, un peintre
  • Hong Soo Hyun : Yu Sa Ran, la copine "peste"
  • Cho Youn Hee : Oh Yun Ju, l'ex-fiancée

My Girl / Ma-i-geol (2005)


Île de Jeju (Corée). Yu Rin est parle plusieurs langues car son père qui l'élève seul, a la fâcheuse occupation de monter des arnaques en tout genre et il a pris l'habitude de s'enfuir pour éviter de rembourser ses dettes : ainsi ils ont vécu en Corée, au Japon et en Chine. Yu Rin est guide touristique sur l'île et rencontre ainsi Seol Gong Chan, directeur d'un luxueux hôtel, qui après quelques rencontres, lui propose de devenir sa cousine disparue dans un tremblement de terre afin de redonner espoir à son grand-père mourant qui a toujours voulu revoir sa petite-fille. Le rôle qui devait n'être joué que quelques jours, quelques semaines, se prolonge et les deux faux cousins tombent amoureux l'un de l'autre. Dans le même temps, l'ex petite amie de Gong Chan, une joueuse de tennis internationale, revient en Corée et, déçue de voir que le jeune homme n'a plus de sentiments pour elle décide de se venger en séparant d'une manière ou d'une autre les deux amoureux. Le meilleur ami de Gong Chan est amoureux de Yu Rin mais celle-ci ne voit que Gong Chan.

Après un départ en fanfare : une histoire originale sur fond de secret de famille, un petit-fils qui sauve la vie de son grand-père en lui "rendant" sa petite-fille perdue de vue, une jeune femme débrouillarde qui est obligée de rattraper toutes les bêtises de son père, un idiot, j'ai ensuite perdu tout intérêt à cette série qui traîne en longueur, avec de multiples redites... et vraiment trop de circonstances fâcheuses qui m'ont énervée. J'ai donc abandonné le visionnage au 13ème épisode, vaincue par l'envie de passer à autre chose, pour le reprendre ces jours-ci et achever de regarder les 3 derniers épisodes du feuilleton.

Lee Jun Ki
Les points agaçants
  • le couple principal est trop mou !
  • le copain délaissé est vraiment trop mignon ! il aime vraiment Yu Rin lui aussi !
  • trop de pleurnicheries
  • sur-jeu de certains acteurs qui, en plus, ont un rôle déplaisant : la joueuse de tennis est juste horrible, le grand-père également : il est si injuste ! et le père de Yu Rin est tout simplement un gros connard
  • un scénario trop pessimiste avec des séparations qui ne devraient pas avoir lieu
  • l'OST est pas terrible, trop sirupeuse...
Les points forts
  • l'actrice Lee Da Hae est exceptionnelle, elle me fait rire
  • l'acteur Lee Jun Ki est adorable et joue bien ♥
Bilan : on peut éviter de voir cette série.

- Une série réalisée par Jeon Gi Sang
- durée : 16 épisodes
- vu en coréen sous-titré FR
- Les rôles sont tenus par :
  • Lee Dong Wook : Seol Gong Chan, l'héritier
  • Lee Da Hae : Ju Yu Rin, la "cousine"
  • Lee Jun Ki : Seo Jeong Wu, l'ami de Gong Chan
  • Park Si Yeon : Kim Seo Hyeon, la joueuse de tennis, l'ex de Gong Chan
  • Byeon Hee Bong : Seol Wung, le grand-père de Gong Chan

Flower Boy Ramen Shop (2011)


Séoul. Cha Chi-Soo, 19 ans, rentre d'Amérique en espérant échapper à son père, tout puissant directeur de la multinationale Chasung. Eun-Bi, 25 ans, prépare le concours pour devenir professeur, en attendant elle travaille comme enseignante stagiaire dans un lycée. Au cours d'une séance de cartomancie, la diseuse de bonne aventure lui affirme qu'elle va très prochainement rencontrer son véritable amour : il est du signe du coq et elle saura le reconnaître car alors les cloches vont sonner au dessus de leurs têtes lorsqu'ils s'enlaceront. Chi-Soo et Eun-Bi se rencontrent à de multiples reprises ; Eun-Bi qui a entendu les cloches sonner dans les bras de Chi-Soo finit par croire que c'est lui son "futur", de plus elle apprend qu'il est du signe du coq, elle s'imagine donc qu'il a 31 ans (né en 1981) et sans hésiter, lui demande de sortir avec elle. Il refuse en se moquant car c'est le genre beau garçon beau parleur. Deuxième déconvenue pour Eun-Bi qui le retrouve dans sa classe peu de temps après. Il n'a en réalité que 19 ans. Eun-Bi décide alors de remettre un peu de plomb dans la cervelle de ce fils à papa mais l'effet inverse se produit : Chi-Soo va peu à peu s'éprendre de cette femme qui ose lui tenir tête, ce qui ne lui était jamais arrivé de toute sa (courte) vie. Lorsque le père de Eun-Bi meurt, il lègue la direction de son restaurant de ramens à Kang-hyuk, le fils de son ancien camarade, avec l'idée que ce dernier prenne soin de sa fille en l'épousant. Eun-Bi apprend que Kang-hyuk est lui aussi de l'année du coq et qu'il est né en 1981, et non en 1993 comme Chi-Soo, mais dans ses bras, Eun-Bi n'entend pas les cloches sonner...
Pour se rapprocher de Eun-Bi qui, de son côté, cherche à oublier sa méprise, Chi-Soo finit par postuler pour travailler dans le restaurant de ramens avec Eun-bi et deux autres lycéens qui ont été recueillis par Kang-hyuk.

Mon dieu, vous allez dire "elle a pas finit de nous enquiquiner avec ses k-dramas à la noix ?" Et bien, contre toute attente, j'adore : j''y trouve mon compte d'humour, je découvre la culture Coréenne (enfin une partie) et je passe de belles soirées à me distraire. Il y a beaucoup de rebondissements, de drôlerie, les acteurs sont pétillants parfois un peu "gnangnans" mais ce ne serait pas un "drama" sans cet aspect des choses.

Donc, je recommande cette série pas prise de tête, avec des acteurs qui jouent bien : premiers rôles, seconds rôles, tout le monde participe au succès de cette série qui a un petit côté "conte de fée" moderne avec la victoire des différences sociales ou des différences de caractères en toile de fond.

CHA Chi-Soo et son amour YANG Eun-Bi
A découvrir (en VO c'est mieux). 

- une série réalisée par Jung Jung-hwa
- durée : 16 épisodes de 45 mn
- vu en coréen sous-titré
- les rôles sont tenus par :
  • Lee Chung-ah : Eun-bi, la prof
  • Jung Il-woo : Chi-soo, le lycéen
  • Lee Ki-woo : Kang-hyuk, le patron du restau de ramen
  • Park Min-woo : Ba-wool, un lycéen fugueur
  • Cho Yoon-woo : Hyun-woo, un lycéen abandonné


La famille Bélier (2014)


Paula est la seule entendante dans la famille Bélier, des agriculteurs qui ont repris il y a quelques années une ferme en héritage, élèvent des vaches et font des fromages. Son père, sa mère et son petit frère sont sourds et c'est elle qui, malgré ses 16 ans, les assiste au quotidien : avant l'école et au retour pour les travaux de la ferme, c'est elle encore qui gère les relations avec le public ou les services publics, c'est encore elle qui tient le stand au marché du samedi.
Le jour où, sur un coup de tête, Paula s'inscrit à la chorale de son lycée, sa vie  en est bouleversée car sa voix exceptionnelle lui permet de tenter le concours de la maîtrise de Radio France mais cela signifie son départ pour Paris si elle réussit. Comment pourra t-elle laisser ses parents qui dépendent si fortement d'elle ? Sans compter que son père s'est mis dans la tête de rivaliser avec le maire et de se présenter aux élections municipales.
Je découvre ce film dont on a tant parlé (abonnement canal + de Noël !) et que je n'avais pas encore vu. Oui c'est un joli film mais je ne dirai pas qu'il est sans défaut ! Le rythme est assez réussi : pas de temps mort, quelques trouvailles intéressantes comme le silence qui accompagne le chant de Paula, des émotions (larmes à l’œil), mais j'ai regretté la présence de quelques artifices : on se demande pourquoi elle a été sélectionnée d'emblée par le prof de chant alors qu'elle n'a pas chanté par exemple, certains virages de scénario semblent avoir été pris à la corde raide, peut-être par souci de gagner du temps ? pourtant certaines scènes auraient pu être supprimées : la visite chez le gynécologue, excusez-moi mais cela n'apporte rien au film...également le coup des premières règles : même remarque : ce n'est pas parce que sa mère est sourde qu'elle doit se comporter de la façon dont cela s'est passé, traumatisant !
Donc un film à voir mais sans plus.

- Un film réalisé par Éric Lartigau
- durée : 1h45
- Les rôles sont tenus par :
  • Louane Emera : Paula
  • Karin Viard : sa mère
  • François Damiens : son père
  • Éric Elmosnino : le prof de chant
  • Luca Gelberg : Quentin le frère
  • Ilian Bergala : le partenaire de Paula (petit ami en puissance)