Le tunnel Lynch (3)

Et parce qu'il arrivait que nous restions certains jeudi chez ma grand mère, que nous n'avions rien à faire, je finissais par ouvrir les magazines empilés sur la table du salon ou dans les toilettes. Je ne comprenais pas grand chose à La Vie du Rail, je me contentais de regarder les illustrations et de lire les légendes ; j'avais une nette préférence pour Jours de France, mes pages préférées étaient celles de la mode. Les "grandes robes". Robes de gala. Taffetas. Faille de soie. Je ne comprenais pas ce que signifiait "faille". J'imaginais que les femmes dans leur robe défaillaient et que c'est pour cette raison qu'elles avaient le teint luisant et les yeux noirs, et surtout un air coincé. Coincés, c'est un peu ce que nous étions pour l'heure, dans ce train qui ne bourdonnait plus de sa mâchoire métallique mais de quelques grognements qui me parvenaient au travers de mes écouteurs.
A suivre

Le tunnel Lynch (2)

Les premières réactions ne se firent remarquer que quelques secondes seulement après l'arrêt du moteur. Je dis "moteur" sans savoir s'il en existe un ou plusieurs sur ce genre de machine. Les trains m'ont pourtant toujours fascinée. Sans doute à cause de mes lectures d'enfance : chez ma grand-mère, qui s'était remariée plusieurs années après son veuvage avec un homme plus jeune et cheminot, il y avait pour seules lectures "La vie du rail" et "Jours de France ". A chaque fois que je restais chez elle avec ma petite sœur, nous ne devions pas trop remuer, pas faire de bruit : tonton A. dormait. Il avait, vu son métier, des horaires "décalés" comme il est coutume d'appeler le rythme de ceux qui se couchent ou se lèvent tard - mais qui travaillent (pas les nantis qui dépensent l'argent que d'autres ont gagné).
A suivre

Lucifer (2016)


Lucifer décide de quitter l'enfer où il règne depuis que son Père lui a donné la charge de bien s'occuper des âmes qui y sont envoyées et s'est installé à Los Angeles en compagnie de sa démone-garde du corps Mazekin. Il a acheté le Lux, une boîte de nuit, et chaque jour c'est la fête. Mais il reçoit la visite de son frère, l'ange Amenadiel, qui cherche à le convaincre de retourner en Enfer. Dans le même temps, Lucifer fait la rencontre de Chloe Decker, un officier de police qui enquête sur la mort d'une starlette qui a été abattue d'une rafale de balles alors qu'elle se tenait juste à côté de lui. Chloé est intriguée qu'il n'ait pas une éraflure, alors il lui annonce naturellement qu'il est immortel, que les armes de ce monde ne peuvent rien contre lui, mais bien entendu, elle n'en croît rien. Ensemble, ils forment équipe pour faire tomber les coupables de diverses meurtres, car Lucifer a un fort pouvoir de persuasion qui oblige toute le monde à avouer ses secrets.

Surprenante et amusante série fantastique qui ne ressemble à rien d'autre. Lucifer en amoureux éconduit (la policière reste insensible à sa séduction) et qui trouve refuge chez une psy qui bien entendu ne croit pas un mot de ses paroles sur dieu, l'enfer et les anges, ce qui donne des dialogues bourrés d'humour (anglais).
Tom Ellis est un ténébreux ange de l'enfer musclé comme un Apollon ! regardez vite cette série  plus déjantée que mystique sans plus attendre. La saison 2 est prévue et ça promet d'être encore plus passionnant et divertissant !

Ajoutons que la série est adaptée du personnage Lucifer Morningstar qui apparaît dans "La Saison des Brumes", le 4ème tome du roman graphique de Neil Gaiman, Sam Keith et Mike Dringenberg.


- Une série créée par Tom Kapinos
- durée : 13 épisodes de 40 mn
- vu en anglais
- Les rôles sont tenus par :
  • Tom Ellis : Lucifer
  • Lauren German : Chloe Decker la policière
  • Rachael Harris : Linda la psychologue
  • D.B. Woodside : Amenadiel, le frère de Lucifer
  • Lesley-Ann Brandt : Mazikeen "Maze" la démone barmaid
  • Kevin Alejandro : Dan, l'ex mari de Chloe
  • Scarlett Estevez : Trixie, la fille de Dan et Chloe

A Witch's Love (2014)


Ban Ji Yeon, une journaliste de 39 ans travaille pour Trouble Maker, un journal d'investigations qui révèle les travers des célébrités ou hommes publics sensés défendre les intérêts de la société. Elle mène à la baguette ses collègues qui la surnomment "la sorcière". Ji Yeon est continuellement investie et passionnée par son travail et ne pense pas à l'amour, surtout depuis que son fiancé, un photographe de guerre, l'a abandonnée juste avant le mariage il y a 6 ans. Au cours d'une enquête de "terrain", elle croise Yun Dong Ha, un jeune homme de 25 ans, qu'elle séduit un soir où elle a trop bu, mais lorsqu'elle découvre que Dong Ha a 14 ans de moins qu'elle, elle se dégrise rapidement et le repousse. Elle est cependant obligée de le revoir car d'une part, ils deviennent voisins lorsque Dong Ha emménage chez son meilleur ami, et d'autre part, il devient son assistant pour 3 mois.

Sur le thème de la différence d'âge - ici 14 ans d'écart - comme dans I hear your voice (2013), I need romance 3 (2014) ou encore Flower boy ramen shop (2011) voici une série romantique très réussie, tant sur le plan de la comédie que sur le plan des relations humaines : amitiés, rivalités, amours père-fils et mère-fille : nous sommes comblés !

Park Seo Jun que j'avais déjà vu dans Kill me heal me (2015) où il joue le frère de Oh Ri Jin est juste adorable, et le couple qu'il forme avec Jung Hwa est très crédible, ils vont très bien ensemble.


A voir absolument !

- Une série réalisée par Lee Jeong Hyo
- durée : 16 épisodes d'1 h
- vu en coréen sous titré fr
- Les rôles sont tenus par :
  • Uhm Jung Hwa : Ban Ji Yeon
  • Park Seo Jun : Yun Dong Ha
  • Han Jae Seok : No Si Hun, l'ex-fiancé de Ji Yeon
  • Yang Hee Gyeong : Choi Jeong Suk, la mère de Ji Yeon
  • Ra Mi Ran : Baek Na Rae, la meilleure amie de Ji Yeon
  • Lee Se Chang : Kang Min Gu, la mari de Na Rae

La digestion

de l'horreur est lente. Elle se pose sur ta langue. L'engourdit. Tu ne peux plus parler. Elle avale ta salive. Tu mâches du papier buvard. Chaque bouchée écrase les mots qui ne peuvent être dits. Tes dents malaxent sans fin des sons que tu étouffes au fond de ton gosier déchiré. La plaie mal fermée s'écarte douloureusement et tes yeux te brûlent comme s'ils étaient en enfer.

dans le train, écrit sur mon téléphone, improvisions sur l'impuissance et l'horreur.

Le tunnel Lynch (1)



Juste avant se s'engager sous la colline le feu signale l'absence de danger. S'il est rouge le train s'enfonce puissamment dans le tunnel ; je n'ai jamais vu le feu au vert. Le trajet dans le tunnel dure un peu plus de 3 minutes durant lesquelles l'observation attentive des parois sombres est interrompue par le défilé cadencé des longs néons industriels tachetés de déchets d'origine inconnue et de moisissures.
Je me souviens de ce jour où nous étions restés dans le tunnel beaucoup plus longtemps que les 3 minutes habituelles. Ce jour-là, une avarie ferroviaire avait stoppé le train peu de temps après le début du trajet souterrain.

A suivre

The Lady vanishes / Une femme disparaît (1938)


Europe centrale dans une petite station touristique (genre en Slovènie). Une avalanche bloquant le train qui part pour Londres, des voyageurs sont obligés de dormir une nuit à l'hôtel pourtant bondé. La jeune Iris qui s’apprête à rejoindre l'Angleterre pur s'y marier, y a une chambre où surgit bientôt un énergumène musicien qui faisait tellement de tapage au dessus qu'Iris a dû soudoyer le directeur de l'hôtel pour qu'il le mette à la porte. C'est ainsi que Gilbert Redman s'invite dans sa chambre et fait mine de vouloir y passer la nuit avant de prendre congés. Iris fait également connaissance d'une vieille dame anglaise, Miss Froy, qui la prend le lendemain sous son aile pour la durée du voyage, voyant que la jeune femme a reçu sur la tête un pot de fleurs ce qui la rendue légèrement groggy. A son réveil, Iris cherche partout Miss Froy normalement assise en face d'elle dans la compartiment, mais les autres voyageurs du train qu'elle questionne nient tous l'existence de cette dame, invoquant son traumatisme pour cause de son hallucination. Iris sait pourtant qu'elle ne perd pas la tête et elle trouve en Gilbert le soutien providentiel dont elle aura besoin pour retrouver la dame enlevée et cachée à bord de ce drôle de train rempli d'espions.
Gilbert et Iris

Magnifique film noir comme je les aime ! Les films d'Hitchcock sont pour moi comme les romans d'Agatha Christie : on a beau les avoir déjà vus / lus) on les revoie /relis avec plaisir même si on connaît la fin (souvent j'avoue que j'oublie de toute façon le dénouement).
A voir !

- Un film réalisé par Alfred Hitchcock
- durée : 1h40
- vu en anglais
- Les rôles sont tenus par :
  • Margaret Lockwood : Iris
  • Michael Redgrave : Gilbert Redman
  • Dame May Whitty : Miss Froy

You're Beautiful (2009)


GO Mi-Nyeo, une jeune femme élevée dans un orphelinat et qui s'apprête à partir pour Rome pour y être bonne soeur accepte de remplacer Mi-Nam, son frère jumeau, qui vient juste d'intégrer le célèbre groupe AN.Jell mais qui doit retourner d'urgence se faire opérer des yeux en Amérique. La jeune fille s'installe donc dans la vaste demeure du boy's band et cherche à se faire la plus discrète possible mais la voilà embarquée dans un carré amoureux : tandis qu'elle tombe amoureuse de Tae Kyeong, le leader du groupe, les deux autres membres tombent également sous son charme masculin-féminin. Quant à Tae Kyeong, au départ sceptique de voir arriver ce 4ème membre il découvre bien vite que c'est une fille et décide de la protéger tout en restant hautain et fier.

"You are beautiful" c'est l'un des #tags sur les réseaux sociaux qu'obtient Go Mi-Nam, incarné par sa soeur, lors de sa première prestation sur scène, et donne le titre à ce k-drama que j'ai bien failli ne pas voir car je l'avais commencé il y a quelques mois et abandonné. Puis je l'ai repris depuis 2 semaines et c'était vraiment super, un très bon moment de comédie. Le scénario frôle souvent le grand n'importe quoi avec des situations invraisemblables mais les acteurs valent le détour, même avec leur traits parfois figés façon théâtre ! rire et fou rires garantis.
Tae Kyeong va inventer le lapin-cochon !
C'est aussi ma première fois pour découvrir Park Shin Hye qui forme ici avec Jang Keun Suk un couple à la sauce "je t'aime moi non plus" des plus timides mais on a eu peur pour eux !
Sous la surface comique du propos un peu vaudevillesque, il y a l'ombre des enfances brisées : Tae Kyeong abandonné par sa mère, une célèbre chanteuse, et celle de Mi Nan et Mi Nyeo, élevés à l'orphelinat. Une série sympathique qui fait passer de bonnes soirées. A voir !

- Uns série réalisée par Hong Seong Chang
- durée : 16 épisodes d'1 heure
- vu en coréen sous-titré français
- Les rôles sont tenus par :
  • Jang Keun Suk : Hwang Tae Kyeong
  • Park Shin Hye : Go Mi Nam / Go Mi Nyeo
  • Lee Hong Gi : Jeremy
  • Jeong Yong-Hwa : Kang Sin Wu
  • Uee : Yu Hee-Yi (la fausse fiancée de Tae Kyeong)
  • Kim Sung-Ryoung : la mère de Tae Kyeong