10 janvier 2013

OMAI - LE NATUREL EST DE RETOUR

Omai par Francesco Bartolozzi (1774)
Destin particulier que celui d'Omai, ce jeune homme originaire de Ulietea, une île proche de Tahiti. En effet, lorsqu'en 1773 débarque les deux navires de l'expédition scientifique britannique commandée par James Cook sur le Resolution (2ème voyage), Omaï, alors âgé de 22 ans, se trouve être une sorte de prêtre conseiller (Tohunga) du roi  en place, position déjà acceptable pour ce jeune exilé dont la famille fut dépossédée de ses biens sur son île d'origine. Mais le jeune homme a d'autres ambitions et n'hésite pas à demander au capitaine Tobias Furneaux qui commande l'Adventure (le second navire de l'expédition) de l'emmener à bord où il sert comme matelot qualifié sous le nom de Homy Tetuby.
Omai en compagnie de Sir Joseph Banks et Daniel Charles Solander
par William Parry (1776)
Omai reste deux ans en Angleterre sous le patronnage du naturaliste suédois Daniel Solander (qui accompagna James Cook lors de son 1er voyage autour du monde) et qui le présente à la société des scientiques et des dirigeants (roi, banques etc...).
Omai par Sir Joshua Reynolds (1776)
Il y montre son bon caractère et sa culture, reçoit de nombreux cadeaux dignes de créer un musée de l'Europe :
fusils, poudre, vins, nourriture, vaisselle, ustensiles, soldats de plomb, globe terrestre, et même des curiosités : mains naturalisée, cotte de maille, sans parler des animaux dont un cheval...
et fait l'objet d'un grand intérêt : pièce de théâtre, portrait par les plus grands artistes. Cependant, Omai ne songe pas à s'installer définitivement loin de sa terre natale et lorsqu'en 1776, James Cook part pour sa 3ème expédition, Omai est du voyage sur le Resolution.
Omai par William Hodges (1777)
En novembre 1777, Cook laisse Omai sur l'île d'Huahine qui n'est pourtant pas son île d'attache, aussi, pour assurer sa sécurité vis à vis des autres naturels qui pourraient montrer de la jalousie vis à vis des possessions d'Omai, Cook lui fait construire une maison et n'hésite pas à les menacer de représailles si Omai n'est pas bien traité. Cook ne saura jamais ce qu'il est advenu de son compagnon et interprête de voyage mais nous le savons grâce au récit que fit le capitaine Bligh qui fit escale à tahit en 1789 à bors de la Bounty. Omai est mort à 39 ans, au cours de l'année 1780.

références

07 janvier 2013

SYDNEY PARKINSON - L'ART DU VIVANT

Parmi la centaine des personnages qui firent partie de la première expédition de James Cook dans le Pacifique, je retiens particulièrement le dessinateur : Sydney Parkinson. Né à Édimbourg (Ecosse) en 1745, le jeune homme s'intéresse à la botanique et, après sa rencontre avec Sir Joseph Banks, le commanditaire de l'expédition de James Cook, il rejoint l'équipage de l'Endeavour et embarque en 1768, il avait alors 23 ans.
fig.1
De nombreuses planches sont à découvrir dans le catalogue de l'exposition qui a eu lieu à Berne en 2011 consacrée aux voyages de Cook :


Sydney Parkinston était un travailleur infatigable et il réalisa pendant le voyage 267 dessins achevés et 674 ébauches (cf.page 162 du catalogue).
Ses esquisses furent précieuses pour expliquer les découvertes faites, tant celles consacrées à la botanique
fig.2
que celles décrivants les peuples que l'expédition rencontre
fig.3
ou encore les dessins des animaux encore inconnus comme le kangourou.
fig.4
Sydney Parkinson tomba malade (dysenterie) lors de l'escale à Batavia (Jakarta, Indonésie actuelle) qui dura trois mois afin de remettre le navire en état. James Cook, dans son journal, indique :
Il n'y a certainement pas lieu pour les Européens de souhaiter aller à Batavia. Mais, s'ils y sont forcés, ils feront bien d'y rester le moins possible, sans quoi ils ne tarderont pas à éprouver les effets du mauvais air. Je suis convaincu que c'est lui qui est cause de la mort d'un grand nombre d'Européens, car sur aucun point du globe il n'en meurt autant qu'ici. (p.136, "Relations de voyages autour du monde par James Cook)
Sydney Parkinson meurt en 1771, quatre mois avant le retour de l'Endeavour en Angleterre ; son corps fut immergé en mer, il avait 26 ans.


  • fig.1 portrait de S.Parkinson (auteur inconnu)
  • fig.2 Kava "Piper methysticum" (1769) par Sydney Parkinson
  • fig.3 portrait d'un Maori (1769) par Sydney Parkinson
  • fig.4 kangourou par Sydney Parkinson